Les Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM)

© Rencontres internationales du documentaire de Montréal - Rencontres internationales du documentair© George Fok - Centre PHI© Excentris, Susan Moss - Excentris
© BAnQ, Bernard Fougères - Édifice de la Grande Bibliothèque - Bibliothèque et archives nationales
 


© Rencontres internationales du documentaire de Montréal - Rencontres internationales du documentair

25 octobre 2012 – Les meilleurs documentaires tournés cette année aux quatre coins du monde atterrissent sur les écrans montréalais du 7 au 18 novembre 2012. En plus de la récolte annuelle de productions toutes fraîches, les Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM) ont voulu offrir au public 15 œuvres choisies par 15 artistes, histoire de célébrer dans les règles de l’art les 15 ans du seul festival québécois consacré au documentaire.

Le cinéma du réel

Tout en explorant les possibilités infinies du septième art, le documentaire aborde tous les enjeux contemporains, qu’ils soient politiques, sociaux ou environnementaux. D’où la myriade de thèmes fascinants et de propositions artistiques qui constellent la programmation de ces 15es RIDM.

En guise d’ouverture, le Canadien Peter Mettler présente en première québécoise son film The End of Time, salué plus tôt cette année aux festivals de Locarno et de Toronto, tandis que le documentaire Journal de France, un autoportrait fascinant réalisé par le célèbre cinéaste français Raymond Depardon et sa compagne Claudine Nougaret clôture l’édition 2012. Entre les deux, 110 réalisations originales en provenance de 38 pays et une foule d’invités de marque attendent les spectateurs à la Cinémathèque québécoise, au cinéma ExCentris, à la Grande Bibliothèque, à l’Université Concordia et au Centre PHI.

15 ans, 15 artistes, 15 coups de cœur
Pour cette édition anniversaire, l’équipe des RIDM a demandé à 15 artistes d’ici et d’ailleurs de choisir un documentaire qui a marqué leur vie. Parmi les programmateurs invités figurent Gael Garcia Bernal, Philippe Falardeau, Lou Reed, Alanis Obomsawin et Philip Glass. Ils ont eu carte blanche, souligne-t-on, et leurs choix, aussi étonnants qu’éclatés, vont de Werner Herzog à Andy Warhol en passant par Neil Diamond.

Volet compétitif et activités parallèles
Assorti de nombreux prix, le volet compétitif décline plusieurs segments auxquels le public est convié. En parallèle, les Rencontres organisent une gamme d’activités – ateliers, conférences, tables rondes, projections-débats et soirées hommage – destinées à promouvoir les productions locales et, de manière générale, le film documentaire. Les professionnels prennent aussi part au festival : le marché québécois du documentaire Doc Circuit Montréal rassemble quelque 300 artisans autour de projets novateurs.