Guido Nincheri, maître canadien de l’art sacré

© Studio Nincheri - Studio Nincheri© Studio Nincheri - Studio Nincheri© Studio Nincheri - Studio Nincheri
 
Nous recommandons
Évaluer cet article
Nombre de votes : 0
 
© Studio Nincheri - Studio Nincheri

2 mai 2013 ─ En matière d’art sacré au Canada, aucune œuvre contemporaine n’est probablement aussi importante que celle de l’artiste entrepreneur Guido Nincheri (prononcer « ninkéri »). Au fil de sa carrière, ce montréalais d’origine italienne a en effet créé ou dirigé la production de plus de 5000 verrières, fresques, tableaux, sculptures, décorations et éléments de mobilier. La plupart de ses créations ont servi à orner quelque 200 bâtiments, dont une majorité d’églises, répartis à travers le Canada et la Nouvelle-Angleterre. Témoins de la qualité de ses vitraux et autres œuvres originales, plusieurs de ces lieux ont été classés monuments historiques, dont l’église Saint-Léon-de-Westmount, considérée comme son chef-d’œuvre.

Le talent immense de cet artiste formé en dessin, en fresque, en architecture et en ornementation à l’Académie des Beaux-Arts de Florence, en Italie, au début du XXe siècle, est reconnu mondialement. Sa polyvalence, le réalisme de ses personnages (souvent inspirés de membres de sa famille), la précision de sa technique de peinture sur verre, la richesse de ses couleurs et son style influencé par l’art de la Renaissance lui ont même souvent valu d’être comparé aux légendaires artistes de cette époque – les De Vinci, Michel-Ange et autres Botticelli. D’aucuns ont d’ailleurs désigné Nincheri comme le Michel-Ange québécois. Honneur suprême, en 1933, il a été fait Chevalier-Commandeur de l’ordre de Saint-Sylvestre par le pape Pie-XI qui le reconnaissait ainsi comme un des plus grands artistes de l’Église.

Aujourd’hui, les amateurs d’art sacré peuvent découvrir et apprécier l’œuvre de Guido Nincheri à l’endroit même où il en a créé la majeure partie, soit dans son studio – le plus ancien atelier québécois de vitrail encore existant – du 1832, boulevard Pie-IX, dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve. La visite est même guidée par nul autre que son petit-fils Roger Nincheri. À quelques coins de rue de là, le magnifique Château Dufresne, un lieu entièrement décoré par Guido Nincheri, propose aussi au public la plus importante collection d’œuvres profanes de cet artiste doué qui a laissé derrière lui une œuvre monumentale, dans les deux sens du terme.



Visualiser les commentaires [0] Ajouter un commentaire  
 

Cet article n'a pas encore été commenté.