Elektra

© Cinémathèque québécoise - Elektra© Conception photo - ELEKTRA© Conception photo - ELEKTRA
© Conception photo - ELEKTRA© Gridspace - ELEKTRA© Cinémathèque québécoise - Elektra
 


© Cinémathèque québécoise - Elektra

28 février 2014- De nos jours, les frontières entre les différentes disciplines artistiques se brouillent et s'entrecroisent. À travers le monde, les artistes explorent les liens entre musique, technologie, performance, électronique et arts visuels, excités de défricher ainsi de nouveaux territoires fertiles en possibilités créatives. À Montréal, le pionnier de l'interdisciplinarité multimédia et de l'avant-garde esthétique, c'est le festival Elektra. Le festival Elektra, qui aura lieu du 27 mai au 1er juin 2014 dans différents espaces - surtout à l'Usine C - a été fondé en 1999 par l'Association pour la création et la recherche électroacoustiques du Québec (ACREQ). Mais Elektra n'a jamais été qu'affaire de musiciens. Il ne faut pas s'y tromper, Elektra célèbre avant tout la performance en direct dans ce qu'elle a de plus surprenant : la robotique, la vidéo, la danse et l'informatique se mêlent allègrement à la musique électronique et électroacoustique. À Elektra, la vue et l'ouïe sont tout autant sollicitées... et également mises à l'épreuve!Si l'art numérique semble parfois avoir sa place dans un laboratoire, les artistes qui se produisent à Elektra sont des bêtes de scène; le spectateur peut donc s'attendre à être bousculé. Des dispositifs sonores automatisés, des écrans, des synthétiseurs, des bidouillages électroniques côtoient des performeurs en direct qui n'ont peur d'aucune expérimentation. Le festival accueille des artistes d’avant-garde renommés tout comme les talents émergents tant du Québec que de l'étranger, comme Richie Hawtin, Skoltz_Kolgen,  Granular Synthesis ou Ryoji Ikeda. Fêtant sa 15e édition, Elektra est toujours à la fine pointe des pratiques artistiques actuelles et est devenu un rendez-vous incontournable pour qui s'intéresse à la performance d'avant-garde audiovisuelle. Électrique, c'est peu dire.