TOHU

© TOHU, la Cité des arts du cirque, Alain Laforest - Falla© 2009 Théâtre T & Cie / Albert Rudnicki - MONTRÉAL COMPLÈTEMENT CiRQUE© TOHU, la Cité des arts du cirque, Alain Laforest - TOHU
© TOHU, la Cité des arts du cirque, Alain Laforest - TOHU
 


© TOHU, la Cité des arts du cirque, Alain Laforest - Falla

29 mars 2012 – Figure de proue incontestée des arts circassiens, la TOHU est bien plus qu’un simple lieu de diffusion. Mis à part son calendrier bien garni de spectacles et d’événements originaux, l’immense complexe comprend l’un des plus prestigieux centres de formation en arts du cirque au monde.

Témoin de marque de la créativité qui fleurit à Montréal, cet épicentre de la haute voltige innove sur tous les plans. Sa salle circulaire à géométrie variable – la seule en son genre au Canada – éblouit par ses qualités architecturales et écologiques autant que par la richesse de sa programmation. Tout au long de l’année, elle fait la part belle aux spectacles d’ici et accueille les meilleures productions du monde présentées en tournée.

Cela va de soi, la TOHU est le port d’attache du géant québécois de la création circassienne qu’est le Cirque du Soleil. Sur place se trouve aussi la fameuse École nationale de cirque, où les artistes en formation repoussent sans cesse les limites des prouesses humaines et annoncent les couleurs du cirque de demain.

Par ailleurs, c’est grâce à la TOHU, de concert avec une bande de partenaires audacieux, qu’est né le festival MONTRÉAL COMPLÈTEMENT CIRQUE. Au cœur de l’été, cet événement annuel «encirque» toute la ville, ses rues et ses lieux de diffusion. Éclectiques à souhait, les prestations extérieures gratuites tout comme les spectacles payants, en salle ou sous le chapiteau, rallient de plus en plus de festivaliers, ravis de découvrir la diversité de ce genre international qui ne souffre d’aucune barrière culturelle. Un tel exploit contribue indéniablement à la renommée de Montréal comme capitale des arts du cirque.

Enfin, il faut tirer son chapeau à la TOHU pour son engagement environnemental et communautaire. L’organisme a choisi de s’établir dans une ancienne carrière qui a servi de site d’enfouissement pendant des années et de métamorphoser les lieux en l’actuel Complexe environnemental de Saint-Michel, avec la participation de la population du quartier. L’adresse symbolise désormais la force d’un pôle économico-culturel, doublé d’un vaste parc urbain.