Guide de l'Igloofester

 


20 décembre 2013 —L’hiver à Montréal réserve bien des surprises et l’une d’entre elles est sans aucun doute l’Igloofest, un festival extérieur de musique électro à l’énergie brûlante, se déroulant pendant les fins de semaine les plus froides de janvier et février et attirant plusieurs milliers d’amateurs du monde entier. Voyez l’image : un terrain de jeu pour grandes personnes sur les quais du Vieux-Port, une bise presque givrée, des lumières foudroyantes et une musique aussi évanescente que tonitruante. En tant qu’Igloofester averti, voici 5 règles d’or à adopter sur-le-champ pour tomber en amour avec l’hiver québécois et ses événements glacials uniques!

Chaud devant!

La règle de base! Avant même de poser le pied dehors, empilez les couches, enfilez la dose de chaussettes et chaussez vos bottes de sept lieues. Vous en aurez besoin pour tenir le rythme! Évitez les matières qui retiennent l’humidité et protégez vos extrémités : doigts de pieds et de mains sont les plus fragiles avec des températures avoisinant par moments les -25 degrés.

Votre nouvelle meilleure amie : la poutine

Pour cette soirée, oubliez gentiment votre ligne et votre objectif « esprit sain dans un corps sain » et faites honneur à ce mets traditionnel québécois délectable: la poutine. Votre corps vous remerciera lorsque les températures optimales commenceront à vous tirailler. Il vous faut du carburant à la québécoise, un point c’est tout!

Cassez les codes

Montréal est une ville libre et ouverte. C’est le moment de laisser votre traditionnelle doudoune noire ou grise à la maison et de sortir la combinaison de ski bariolée, le bonnet improbable, les lunettes de soleil funky et les gants de ninja. Après tout, l’Igloofest, est synonyme d’originalité, de diversité et de créativité. «Lâchez-vous lousse » sur l’excentricité de votre tenue!

 

Bouger : votre nouvelle religion

Inutile de vous préciser que tout arrêt prolongé entrainera le ralentissement de la circulation sanguine de vos petons. Le mot d’ordre, c’est de bouger encore et encore et se laisser porter par la musique. Si les -30 degrés ont raison de votre volonté tenace, des igloos et des feux de camp sont à votre disposition tout autour du site pour vous aider à reprendre de l’énergie.

Se réchauffer sans hiberner

Après avoir dansé tout votre saoul, l’Igloofester que vous êtes aurait bien tort de repartir hiberner. La ville clignote de bars hyper sympas à quelques minutes du Vieux-Port. Raccrochez votre veste et décochez votre sourire enjôleur, une bonne bière à la main et des anecdotes toutes fraiches à partager.

Igloofest, tous les jeudis, vendredis et samedis du 16 janvier au 8 février 2014.