L'agriculture urbaine

© Palais des congrès de Montréal - Palais des congrès de Montréal© Fairmont Le Reine Élizabeth - Fairmont Le Reine Élizabeth / Les jardins sur le toit© Maison du développement durable, Bernard Fougères - Maison du développement durable
© Tourisme Montréal - Ruelle verte de Montréal© Fruixi - Fruixi© Fairmont Le Reine Élizabeth - Fairmont Le Reine Élizabeth / Les jardins sur le toit
 
Nous recommandons
Évaluer cet article
Nombre de votes : 0
 
© Palais des congrès de Montréal - Palais des congrès de Montréal

6 février 2014 Montréal ne se contente pas d’avoir le pouce vert, la métropole a pris un véritable virage vert avec les nombreux projets qui gravitent autour de l’agriculture urbaine, fruits de la mobilisation citoyenne à l’égard de pratiques innovantes et de la réappropriation de l’espace urbain.


Avec 8 500 lots dans 97 jardins, 75 jardins communautaires et une multitude d’initiatives privées, il n’est pas surprenant que le programme d’agriculture urbaine de Montréal soit reconnu comme l’un des plus importants dans le monde.


Commerce vert

De plus en plus, les entreprises montréalaises – restaurants, hôtels, boutiques, etc. – adoptent l’agriculture urbaine. Certaines aménagent des jardins sur les toits des immeubles : c’est le cas du Fairmont Le Reine Élizabeth avec son potager et ses ruches, du Palais des congrès et ses jardins en bacs et du Hilton Bonaventure où l’on peut se promener dans un jardin ombragé d’un hectare. Pour sa part, le Santropol roulant récolte les fruits de trois potagers à travers la ville.


Des chiffres qui parlent

Avec 29,63 hectares d’agriculture urbaine et 160 ruches, l’intérêt pour l’agriculture urbaine à Montréal est indéniable et a donné naissance à un comité permanent de la ville de Montréal, à une émission radiophonique intitulée Montréal par la racine, à un site internet où sont répertoriés les jardins de la ville et à des visites de jardins de quartiers. Tapez le mot-clic #aumtl sur Twitter et participez à la discussion sur l’agriculture urbaine à Montréal.


Pour en savoir plus

Sentier Urbain, un organisme sans but lucratif dont la mission est de sensibiliser les citoyens à l’environnement, propose de visiter les hauts-lieux de l’agriculture urbaine en compagnie d’un guide dans le cadre de son Circuit Jardins. Fruixi pour sa part installe des mini-marchés mobiles de fruits et de légumes frais et bios un peu partout dans la ville pendant l’été. Une délicieuse façon de déguster les produits de l’agriculture urbaine de Montréal.



Visualiser les commentaires [0] Ajouter un commentaire  
 

Cet article n'a pas encore été commenté.