L’architecture verte à Montréal

© Raymond Jalbert - Planétarium Rio Tinto Alcan - Espace pour la vie© Ville de Montréal - TOHU© Espace pour la vie, Daniel Choinière - Planétarium Rio Tinto Alcan
© Bernard Fougère - Maison du développement durable© TOHU, la Cité des arts du cirque, Alain Laforest - TOHU© Bernard Fougères - Maison du développement durable
 


© Raymond Jalbert - Planétarium Rio Tinto Alcan - Espace pour la vie

13 février 2014 — Reconnue mondialement comme pionnière en matière de solutions durables, Montréal pave aussi la voie dans le domaine de l’architecture. Trois bâtiments phares de la ville reconnus pour leur design écologique en témoignent : La Tohu, la Maison du développement durable et le Planétarium Rio Tinto Alcan.

La Tohu
Construite sur un ancien site d’enfouissement, La Tohu, centre de diffusion et de création artistique, a remporté de nombreux prix tant pour son architecture que pour ses pratiques en matière de développement durable. Le Pavillon est certifié LEED Or parce qu’il respecte les normes environnementales les plus strictes : que l’on pense à ses toits verts, son système de chauffage aux biogaz, l’utilisation de matériaux de construction recyclés, ou le recours à la géothermie et à un bac à glace pour réguler la température intérieure.

La Maison du développement durable
La Maison du développement durable est l’exemple par excellence de ce que devrait être l’architecture verte. Certifiée LEED Platine pour sa performance exceptionnelle, elle s’est donné pour mission de créer un équilibre entre le bien-être de ses occupants et son impact sur l’environnement en adoptant des pratiques socialement et écologiquement responsables.  Ce bâtiment d’avant-garde a été créé grâce aux efforts concertés d’une équipe multidisciplinaire et comporte un toit vert, des planchers surélevés, des puits de géothermie et un mur végétal.

Le Planétarium Rio Tinto Alcan
Immeuble extrêmement original, le Planétarium allie design d’avant-garde et mesures d’efficacité énergétique de pointe conformes aux normes LEED.  Ainsi, 75 % des structures existantes ont été récupérées et parmi ses nombreuses composantes environnementales les mesures d’économie d’énergie sont dignes de mention : toit partiellement vert,  éclairage naturel optimal, ventilation naturelle et isolation thermique, plomberie à débit réduit et récupération de l’eau de pluie pour l’irrigation.