Montréal, côté nature

© Ville de Montréal, Johanne Palasse - Parc Jean-Drapeau et centre-ville de Montréal© Les amis de la montagne / S. Montigné, 2008 - Parc du Mont-Royal© TOHU - Complexe environnemental de Saint-Michel
© Inès Anane - Parc du Mont-Royal© Gaétan Fontaine - Festival Go Vélo MTL© Ville de Montréal - Parc La Fontaine
 
Nous recommandons
Évaluer cet article
Nombre de votes : 0
 
© Ville de Montréal, Johanne Palasse - Parc Jean-Drapeau et centre-ville de Montréal

20 janvier 2014 ─ Grâce aux grands parcs et aux petits jardins discrets, Montréalais et visiteurs peuvent profiter de la nature sans quitter la ville et participer à sa protection et sa préservation.

Le parc du Mont-Royal
Œuvre de Frederick Law Olmsted (architecte paysagiste également connu pour la conception de Central Park à New York), le parc du Mont-Royal est indéniablement le joyau des parcs montréalais et le symbole par excellence de l’engagement de la ville en matière d’environnement. Les Montréalais fréquentent assidûment ce parc de plus de 200 hectares qui leur permet de s’évader du brouhaha urbain.

Or, « la montagne », ainsi qu’on l’appelle, n’est pas qu’un havre de paix au cœur de la ville, c’est aussi un lieu d’action environnementale où les Montréalais prennent part à des activités de conservation, comme ces bénévoles qui participent à la plantation d’arbres et au suivi de leur croissance

Les grands parcs
Un engagement comparable se manifeste également dans les 17 grands parcs qui s’étendent sur près de 2000 hectares. Près de la moitié de ces espaces de verdure sont classés « parcs-nature », appellation qui exige divers engagements, notamment la protection de l’environnement, la sauvegarde du patrimoine architectural et le maintien de la biodiversité.

Le Complexe environnemental de Saint-Michel

Établi sur un ancien site d’enfouissement exploité pendant plus de 30 ans, le vaste complexe comprend aujourd’hui un centre de récupération et de tri qui traite les matières recyclables, une centrale qui convertit en électricité tous les biogaz produits par le site ainsi que des installations de compostage.

Peu à peu, les différentes zones dévolues au complexe font place à un magnifique parc où plusieurs kilomètres de sentiers sont déjà ouverts à la marche, au vélo et au ski de fond. Les visiteurs peuvent aussi  se joindre à un « safari » environnemental animé par un guide-animateur qui dévoile les secrets de cette métamorphose fascinante.

Les voies secrètes de la nature
Si les grands parcs sont bien connus, certains écrins de verdure demeurent le secret d’heureux initiés. Sachez cependant qu’il est possible de découvrir ces joyaux au moyen de l’application mobile DistrictMontréal.

La Trame verte et bleue pour préparer l’avenir
Soucieuse de l’aménagement et du développement durable de son territoire, la Communauté métropolitaine de Montréal a mis en œuvre la Trame verte et bleue,  afin de protéger l’environnement, de mettre en valeur le milieu naturel, le milieu bâti et les paysages. Le réseau récréotouristique qui en fera partie permettra à la population et aux visiteurs de profiter pleinement de nouveaux lieux de détente, de culture et de loisirs.



Visualiser les commentaires [0] Ajouter un commentaire  
 

Cet article n'a pas encore été commenté.