Hiver

© Tourisme Montréal, Stéphan Poulin - Parc du Mont-Royal

La qualité de vie des Montréalais ne connaît pas de saison morte et le verbe « sortir » se conjugue à tous les temps, même l’hiver. Impossible de tout voir, de tout entendre et de s’émerveiller de tout ce que Montréal offre.

Au centre-ville, le vaste réseau intérieur et souterrain mène vers tous les possibles, en nous gardant bien au chaud. Il permet de faire des courses, de se divertir, d’étancher sa soif de culture et de rencontres, voire de se retrouver dans un climat tropical comme celui du Biodôme, à l’abri des intempéries.

On met le nez dehors le temps de traverser une rue fourmillante d’activités, dont la magie de Noël se sera emparée. Centres commerciaux, parcs et résidences scintillent alors. Cette célébration multicolore se faufile jusque dans les musées, où sont présentées des expositions spéciales comme Qui est le vrai père Noël? au Musée Pointe-à-Callière et la célèbre collection de crèches du monde entier à l’Oratoire.

En février, on se bouscule au Festival MONTRÉAL EN LUMIÈRE avec ses spectacles extérieurs, ses braseros et ses feux de proximité, ses premières mondiales en salle et sa délectable programmation gastronomique et vinicole. Les grands restaurateurs montréalais sont les hôtes de chefs internationaux avec qui ils concoctent des menus d’exception. Sans oublier la Nuit blanche, qui propose aux noctambules plus d’une centaine d’activités inusitées suivies, début mars, par les percutantes Symphonies portuaires.

Le jour, les plus actifs se rendent à l’une des nombreuses patinoires extérieures, comme celle du lac aux Castors, sur le mont Royal, ou celle du bassin Bonsecours, dans le Vieux-Port, ou intérieures, notamment au 1000 De La Gauchetière, le plus haut gratte-ciel de Montréal. Glissade, ski de fond et quoi encore? Ainsi, il n’est pas rare de croiser, au cœur du centre-ville, un passant muni de son portable… et de ses raquettes.

Pour donner du rythme à tout ça, on s’éclate à mille sous une tente lors de l’électronique IglooFest ou on profite du temps des sucres pour découvrir les délices de l’érable en attendant l’éclosion du printemps…