Le centre-ville en solo

© Tourisme Montréal - Square Dorchester / Centre-ville © Partenariat du Quartier des spectacles - Théâtre du Nouveau Monde / conception mise en lumière Pho© Tourisme Montréal - Montréal - downtown for singles
© Le Centre Eaton de Montréal, Stéphan Poulin - Le Centre Eaton de Montréal© Tourisme Montréal, Stéphan Poulin - Rue Crescent / Magasinage© Tourisme Montréal, Stéphan Poulin - Cathédrale Marie-Reine du Monde et édifices du 1000 de La Gauc
 
Nous recommandons
Évaluer cet article
Évaluation moyenne: 4
Nombre de votes : 3
 
© Tourisme Montréal - Square Dorchester / Centre-ville

19 juin 2013 — Le centre-ville de Montréal est un endroit formidable pour partir en promenade. Chemin faisant, on pourra ici enrichir sa culture, là faire des achats, puis s’arrêter pour manger ou simplement observer les gens. Un seul embarras : le choix. Car il y a tout à faire – même en solo – au centre‑ville. De plus, Montréal est une ville sécuritaire, de sorte qu’on peut très bien arpenter ses rues sans crainte. Si vous prévoyez une petite virée solitaire à Montréal, tracez alors votre itinéraire, histoire de ne rien manquer. Voici quelques pistes pour une journée sympa à Montréal.

En matinée
Pourquoi ne pas commencer votre circuit par l’un des nombreux musées montréalais? Le centre‑ville réunit une foule d’établissements réputés. Art contemporain, architecture, beaux‑arts et histoire forment un riche programme. Prenons le Musée des beaux-arts de Montréal, rue Sherbrooke Ouest. Sa collection permanente constitue une véritable encyclopédie de l’art. Les objets exposés témoignent d’une extraordinaire variété dans tous les domaines, notamment l’art européen et l’art inuit, les cultures anciennes et les arts décoratifs. À ces trésors culturels s’ajoutent les expositions temporaires que le Musée accueille au cours de l’année.

Un peu plus loin rue Sherbrooke, près de l’Université McGill, le fonds du Musée McCord d’histoire canadienne compte parmi les plus remarquables en Amérique du Nord. L’établissement abrite la plus importante collection québécoise consacrée aux Premières Nations, la plus riche collection de costumes et de textiles canadiens, de même qu’une banque incomparable de photographies réalisées par William Notman.

Le moment est maintenant venu d’explorer le centre urbain. C’est à pied, au fil des rues fourmillantes, qu’on découvrira la scène magasinage de Montréal. Et qu’on en récoltera les trésors!

Rue Sherbrooke, les grands couturiers tiennent boutique parmi les antiquaires et les galeristes, tandis que la fameuse rue Sainte-Catherine aligne grands magasins, boutiques et restaurants sur 15 kilomètres. Quant à la rue Crescent, on lui connaît deux personnalités : au nord du boulevard De Maisonneuve, elle adopte le style « vieille fortune » bon chic, bon genre, avec ses boutiques de luxe et ses magasins de haute couture, alors qu’au sud, elle s’affiche jeune et pétillante, multipliant les boîtes de nuit et les restaurants branchés. Si le temps s’assombrit, on trouvera refuge dans le réseau piétonnier intérieur. Ses dédales renferment une multitude de boutiques, d’attractions et de restos en tout genre. Beau temps, mauvais temps, ça bouge à Montréal, n’en déplaise à Dame Nature!

En après-midi
Au cours de vos pérégrinations montréalaises, vous remarquerez les nombreuses créations d’art public, disséminées un peu partout dans la ville. Parmi les œuvres les plus fabuleuses, il faut voir l’inukshuk du Musée McCord – authentique sculpture inuite constituée de 200 pierres – sur la rue Sherbrooke Ouest, La foule illuminée et Le banc du secret sur l’avenue McGill College, le jardin de sculptures du Centre canadien d’architecture, rue Baile (à l’angle du boulevard René‑Lévesque), ainsi que La Joute de Jean-Paul Riopelle, magnifique sculpture-fontaine installée en face du Palais des congrès et magnifiée par un cercle de feu à la surface de l’eau et des jets de brume.

Un détour s’impose du côté de la cathédrale Marie-Reine-du-Monde, à l’angle de la rue de la Cathédrale et du boulevard René-Lévesque, surtout si vous avez un faible pour l’architecture de style néo-Renaissance. Promue au rang de lieu historique national du Canada, la cathédrale se situe au troisième rang parmi les plus grandes églises du Québec et elle figure certainement parmi les plus belles. Érigée à la fin du XIXe siècle, cette construction est une réplique à échelle réduite de la basilique Saint-Pierre de Rome. L’intérieur suit la même inspiration, comme en témoigne l’imposant baldaquin qui domine le maître-autel, selon l’œuvre originale réalisée par l’artiste favori du Vatican, Gian Lorenzo Bernini. À l’extérieur, de superbes statues se dressent tout en haut de la façade. Contrairement aux 12 apôtres de Saint-Pierre, ces statues – au nombre de 13 – représentent les saints patrons des paroisses qui les ont offertes au diocèse de Montréal.

Si vos pas vous mènent vers le Quartier des spectacles, il serait dommage de ne pas faire un saut au Musée d’art contemporain (MAC), rue Sainte‑Catherine Ouest, à l’angle de la rue Jeanne-Mance. Première institution au Canada vouée exclusivement à l’art contemporain, le MAC possède une collection impressionnante d’œuvres réalisées au moyen de techniques variées et fascinantes.

De l’autre côté de l’Esplanade de la Place des Arts, La Vitrine est un guichet unique pour l’ensemble de l’offre culturelle à Montréal. Ce carrefour d’information décrit le calendrier des arts par le menu et fait office de billetterie. Sachez qu’on peut s’y procurer des billets de dernière minute à prix réduit... bonne idée pour orienter sa soirée!

En soirée
Une journée à battre le pavé, ça ouvre l’appétit. Le boulevard Saint-Laurent vers le sud mène au Quartier chinois, où les restaurants typiques proposent des spécialités hors de l’ordinaire. Par ailleurs, si vous êtes plutôt d’humeur à vous attabler dans un resto à la mode, où les belles rencontres figurent au menu, il vaut mieux remonter ce boulevard animé vers le nord et rechercher des adresses comme Brooke Restaurant + Bar.

Une fois le soleil couché, la nuit s’illumine grâce au plan lumière du Quartier des spectacles. Différentes créations lumineuses soulignent avec brio l’architecture d’une quinzaine de lieux de diffusion et créent une esthétique dynamique, au diapason de Montréal et de son tempo unique.



Visualiser les commentaires [0] Ajouter un commentaire  
 

Cet article n'a pas encore été commenté.