Le mont Royal LGBT

© Tourisme Montréal, Stéphan Poulin - Parc du Mont-Royal© Tourisme Montréal, Rosalie Pépin - Parc du Mont-Royal© Tourisme Montréal, Pierre-Luc Dufour - Schwartz's
© Tourisme Montréal, Stéphan Poulin - Parc du Mont-Royal  / Les Tam-tams du mont Royal
 


© Tourisme Montréal, Stéphan Poulin - Parc du Mont-Royal

30 juin 2011 — Le mont Royal est l’un des plus spectaculaires attraits de Montréal. Inauguré en 1876, ce parc de 190 hectares est sans contredit le lieu de prédilection des Montréalais et des visiteurs. Sa conception est l’œuvre de nul autre que Frederick Law Olmsted, l’architecte-paysagiste auquel on doit également le Central Park de New York.

Facilement reconnaissable par la croix emblématique qui s’élève à son sommet, « la montagne », comme l’appellent affectueusement les Montréalais, est certes impressionnante. Mais ne vous laissez pas duper. Avec un peu de cran et de persévérance, le touriste audacieux que vous êtes saura l’escalader en moins de deux.

Vous accéderez à la montagne par divers points d'entrée à partir du centre-ville, et, si vous manquez de temps, une série d'escaliers vous mèneront tout droit au sommet. À l’inverse, si vous disposez de quelques heures, empruntez le sentier principal. Votre ascension n’en sera que plus agréable. Quant à ceux qui préfèrent le vélo, ils pourront, comme bien d’autres randonneurs, s’armer d’un Bixi pour affronter les côtes et jouir d’une descente en roue libre, en klaxonnant au passage quelques spécimens humains particulièrement mignons.

Surtout, n’oubliez pas votre appareil photo, car le meilleur point de vue pour une photo saisissante de la ville se trouve certainement au belvédère Kondiaronk. Et tant qu’à y être, profitez-en pour prendre un café au chalet, succomber à une glace s’il fait chaud ou encore pratiquer votre meilleure pose « Céline Dion », cheveux au vent et gratte-ciels en toile de fond.

Si vou dans le coin en après-midi un dimanche d’été, ne résistez surtout pas à l’appel des Tam-tams. Il s’agit d’un incontournable hebdomadaire où se mêlent tambours, danse et cirque dans une foule sensuelle de granos-pacifistes de tous horizons : Noirs, Blancs, Anglais, Français, jeunes, vieux, homos, hétéros (et tout ce qui existe entre les deux). Prenez le temps de vous perdre sur le site, frayez-vous un chemin à travers les tambours, les artistes de cirque, les vendeurs ambulants et les pseudo-guerriers du Moyen Âge. Dépaysement assuré!

Et quand l’appel de la faim se fera sentir, c’est à regret que vous abandonnerez notre chère montagne pour aller déguster un méga sandwich à la terrasse du Café Santropol (de quoi vous remonter le moral vite fait), ou vous laisser porter par l’odeur d’un délicieux smoked meat, jusqu’à chez Schwartz’s sur le boulevard Saint-Laurent.