Parc Jean-Drapeau et Homa

© Biosphère, musée de l'environnement - Biosphère, musée de l'environnement© Jardin botanique de Montréal, Michel Tremblay - Jardin botanique de Montréal© Espace pour la vie - Jardin botanique de Montréal
 


© Biosphère, musée de l'environnement - Biosphère, musée de l'environnement

1er août 2012 – Le parc Jean-Drapeau réunit deux îles : Sainte-Hélène et Notre-Dame. Accessible de différentes manières, notamment à vélo, en patins à roues alignées et en métro (station Jean-Drapeau), cet espace de verdure invite les citadins à se prélasser à la plage, à parcourir les sentiers en nature, à faire un pique-nique ou même à assister à un concert en plein air.

À deux pas du métro, la Biosphère, musée de l’environnement sensibilise le public aux enjeux environnementaux de notre époque– l’eau, l’air, les changements climatiques, le développement durable et la consommation responsable – au moyen d’expositions ludiques. On y trouve aussi de l’information sur les activités du parc, entre autres, les deux circuits pédestres à parcourir au moyen d’un GPS. Offert en location, l’appareil de positionnement par satellite affiche d’intéressantes données audiovisuelles sur chacun des 25 points de la visite couvrant les deux îles.

Puis, on saute dans le métro pour se rendre à la station Viau, où Espace pour la Vie de Montréal réserve de belles découvertes aux petits et aux grands. Le Biodôme de Montréal reconstitue quatre écosystèmes des Amériques (la forêt tropicale humide, l’érablière des Laurentides, le golfe du Saint-Laurent et les régions subantarctiques). Après ce périple, vous pourrez prendre le lunch à La Brise, la cafétéria du Biodôme.

À deux pas, l’Insectarium de Montréal, chef de file des musées nord-américains consacrés aux insectes, dévoile l’univers souvent méconnu de ces charmantes bestioles. Voisin, le Jardin botanique de Montréal attire des visiteurs du monde entier, venus admirer sa formidable collection de plantes et de cultivars, ses serres et ses jardins thématiques et culturels. Il ne faut pas manquer les jardins de la Chine, du Japon et des Premières Nations. La Maison de l’arbre vaut aussi le détour : une série d’activités amusantes illustrent le rôle des arbres dans les différents aspects de notre vie.

Cela fait beaucoup d’information nouvelle à absorber? Prenez le temps d’échanger vos impressions à la terrasse du restaurant du Jardin botanique. Les 4 à 8 du Jardin sont l’occasion de savourer des cocktails botaniques, des tapas et des spécialités du terroir dans un environnement rafraîchissant.

Profitez-en pour faire un tour en Vélopousse, un service de tricycles qui peuvent accueillir un maximum de deux adultes et un enfant. Le trajet en cinq stations vous permettra de découvrir les points phares, communautaires, gastronomiques et culturels du quartier HOMA.

Pour le repas du soir, le Quartier latin compte de belles propositions santé. Les restaurants occupent de magnifiques édifices victoriens du milieu du XIXe siècle, ce qui ne gâche en rien la sauce. Le Commensal, rue Saint‑Denis, est un resto végétarien établi depuis belle lurette dans le quartier. Ses trois étages baignent dans une ambiance détendue et accueillante. Parmi les spécialités de la maison figurent la salade pommes et betteraves, les avocats vinaigrette aux câpres, le seitan bourguignon, la lasagne, le tofu grillé au gingembre et la tarte au sirop d’érable.

Un peu plus au nord rue Saint-Denis, le restaurant ZÉRO8 propose une expérience gustative sans tracas, car les huit principaux allergènes, dont le gluten, sont bannis du menu. Les plats savoureux, comme le magret de canard servi avec risotto et la lasagne végétarienne, sont servis dans un décor contemporain et sympathique. La carte des vins réunit une quarantaine de cépages internationaux, de quoi terminer la soirée sur une note joyeuse!