Galerie Monastiraki

 

23 novembre 2012  – Dans cette inclassable galerie bric-à-brac, l’art est à la portée de tous les budgets. Chez Monastiraki, on a d’abord l’impression de se retrouver dans une sorte de sympathique bazar visuel, où l’art prend des formes multiples et inattendues. L’endroit évoque à la fois un atelier communautaire, une librairie de BD alternative, un magasin de curiosités et un centre d’artistes… On y trouve des fanzines et des œuvres graphiques de toutes sortes, des gravures et une foule d’affiches (expositions, concerts), mais aussi de l’art textile, des disques, des objets vintage d’époques diverses, etc.

Située sur le boulevard Saint-Laurent, juste au sud de la rue Saint-Viateur en bordure du Mile-End, la galerie incarne parfaitement l’esprit ouvert, détendu et bohème de ce quartier où l’épicière italienne côtoie le postier grec et l’étudiante de Toronto. Monastiraki est d’ailleurs le nom d’un quartier hétéroclite d’Athènes qui recèle tout un éventail de choses et de gens…

Deux artistes tiennent cette galerie originale : Billy Mavreas fait de la bande dessinée et de l’illustration et Emily O’Brien, de la sculpture et de la poésie. Ils organisent des lancements, des mini-concerts et des lectures de poésie. Ils pourront vous parler chaleureusement des (nombreux) artistes qu’ils représentent, mais aussi vous laisser fouiller à votre guise dans tous les recoins du lieu, comme le font autour de vous les habitués et autres visiteurs curieux. N’hésitez pas à leur signaler les artistes qui vous intéressent, car, avec un peu de chance, Billy ou Emily pourront vous faire découvrir, soigneusement rangées dans un portfolio derrière le comptoir, d’autres œuvres épatantes.