Animations urbaines

© Tourisme Montréal, Stéphan Poulin - Centre-ville vu du mont Royal© Tourisme Montréal - Morales© Newtown - Newtown
© Hôtel Nelligan - Hôtel Nelligan© Tourisme Montréal, Stéphan Poulin - Magasinage sur la rue Sherbrooke
 
© Tourisme Montréal, Stéphan Poulin - Centre-ville vu du mont Royal

Les Montréalais prennent le plaisir très au sérieux. Et les choses sérieuses avec philosophie. Ils ont le sens inné de la fête et ils aiment en faire profiter leurs hôtes. Le résultat est immanquable : ces derniers « tombent en amour » avec Montréal. Il faut dire qu’ici, les filles sont belles, les gars sont séduisants, on prend la vie comme elle vient, et il y a toujours quelque chose de nouveau ou de totalement fou à voir ou à faire.

L’été, par exemple, on se rassemble pour danser, au pied du mont Royal, aux rythmes endiablés des tam-tams, un rendez-vous dominical. Au beau milieu du fleuve Saint-Laurent, sur l’île Notre-Dame, on célèbre la musique électro aux Picnik Électronik. Jusqu’au petit matin, on « lâche son fou » en compagnie des meilleurs DJs de l’heure dont l’inépuisable énergie fait vibrer les bars branchés. Pour voir et être vu, on se rend boulevard Saint-Laurent, sur le Plateau Mont-Royal, dans le Mile-End ou au cœur de l’inégalable Village gai pour profiter pleinement du meilleur en ville.

Le goût très sûr des Montréalais en matière d’agencement de vêtements griffés, de fripes et d’accessoires fait aussi craquer les visiteurs. Cette audace s’applique tout autant au secteur des affaires, et le verbe « oser » rime bien souvent avec le mot « succès ». L’événement annuel Commerce Design Montréal, par exemple, est un concours organisé par la Ville pour promouvoir l’audace dans le domaine du design. Résultat ? La ville et l’art sont plus qu’intimement liés : ils sont indissociables.

Côté plaisirs, la gastronomie et la vie nocturne font l’unanimité des gens d’ici comme des visiteurs. Il faut dire que la nature sociable des Montréalais les pousse à aller spontanément vers autrui et à partager en toute simplicité de bons moments à table, sur une piste de danse ou dans un bar. Mieux encore : ils se délectent à la vue de la mine réjouie de leurs hôtes au Festival de Jazz ou de leur air ébahi devant la vitrine d’une petite boutique. Parce que faire plaisir, ça fait plaisir.

Dans les rues de la métropole – de Laurier à Saint-Denis et de Saint-Paul à Saint-Laurent – boutiques chic, galeries d’art, petits cafés sympathiques et magasins de mobilier design se succèdent sans jamais se ressembler. Leur seul point commun : l’originalité et l’assurance que l’on trouvera, ici, l’introuvable ailleurs.

L’urbanité à son meilleur.