Itinéraire (Mile End et Plateau) - Création actuelle

© Matthias Berthet - Le Dépanneur  (vélo)© Tourisme Montréal, Pierre-Luc Dufour - Fairmount Bagel Bakery© Tourisme Montréal - Laïka
© Susan Moss - Royal Phoenix Bar
 
© Matthias Berthet - Le Dépanneur  (vélo)

1er Août 2012 – Souvent désignée «capitale culturelle du Canada», Montréal constitue un carrefour où la création se conjugue au passé, au présent et au futur et dont la scène contemporaine compte parmi les plus réputées dans le monde. 

Le Mile End a la cote
Parmi les quartiers les plus distinctifs de toute l’Amérique du Nord, le Mile End se caractérise par un tissu urbain cordial et créatif. Sa réputation de lieu où il fait bon vivre a été confirmée par de nombreux esprits fort inspirés, y compris ceux des membres du groupe Arcade Fire. La présence de créateurs ne cesse d’y croître comme en témoigne l’arrivée non seulement de musiciens mais de photographes, de peintres, de cinéastes, de graphistes et d’autres membres de la colonie artistique. 

Depuis 1919, la boulangerie Fairmount Bagel (74, avenue Fairmount Ouest) offre à sa clientèle des bagels traditionnels cuits au four à bois : des délices du matin qui valent absolument le détour.

Pour se procurer une pièce de vêtement branchée purement montréalaise, il faut se rendre à l’atelier de design et d’impression indépendant Montréalité (51, rue Bernard Ouest) qui produit des t-shirts mettant en valeur la beauté singulière de Montréal.

Les amateurs de bandes dessinées, de littérature et de livres d’art adoreront Drawn & Quarterly (211, rue Bernard Ouest), boutique se consacrant aux publications de sa maison d’édition mère, plus important et plus fructueux éditeur de bandes dessinées au Canada. Présence dynamique dans le milieu du livre montréalais, les lieux accueillent notamment des lancements, des séances de lecture et des ateliers. 

Un autre établissement unique a pignon sur rue dans le quartier, soit la boutique indépendante l’Arterie (176, rue Bernard Ouest), où l’on vend une foule de produits dont des chaussures exemptes de produits d’origine animale, des vêtements, des accessoires de mode, de la littérature indie, des accessoires de bar d’époque et du savon biologique fait à la main.

Un vaste choix de sérigraphies, de journaux et revues de petites maisons d’édition et de documents éphémères, entre autres, est présenté à la Galerie Monastiraki (5478, boul. Saint-Laurent), à la fois boutique et espace de création artistique où sont organisés des ouvertures, des lancements de livres et des micro-concerts. Prêtant main-forte à la myriade d’artistes locaux et internationaux, Monastiraki a le don d’étonner les curieux qui franchissent sa porte.

Maintenant, pour se faire une idée encore plus nette du Mile End, passez déjeuner à l’un des cafés du voisinage, Le Cagibi (5490, boul. Saint-Laurent), et dégustez-y un plat maison végétarien ou une création végétalienne dans une atmosphère confortable et détendue. L’endroit se distingue par l’aménagement d’un mur tapissé de magazines, de bandes dessinées et de livres sur l’art ainsi que par un service chaleureux et sans prétention. Qui plus est, ce pourrait être une bonne idée d’y revenir en soirée pour un cocktail, un concert ou un spectacle de DJ.    

Fondée en 1991, la Galerie d’art Yves Laroche (6335, boul. Saint-Laurent) propose aux amants de l’art contemporain une véritable vitrine des œuvres contemporaines d’avant-garde d’artistes canadiens et de créateurs de renommée mondiale ou en pleine ascension. La galerie est enracinée dans le monde de la culture underground du tatouage et des graffitis, de la bande dessinées, du pop art, de l’illustration et du surréalisme. Elle représente une voix énergique dans le dialogue engagé entre les énergies créatrices actuelles et le mouvement émergent de la sous-culture.

Une visite s’impose également au Eastern Bloc (7240, rue Clark), centre de production et d’exposition voué à la promotion des nouveaux médias et des arts interdisciplinaires. Fondé en 2007 par Eliane Ellbogen et Sandor Poloskei, Eastern Bloc a notamment pour mission d’explorer et de repousser les frontières créatrices dans les domaines des arts numériques, électroniques et audiovisuels, des performances multimédias et d’autres pratiques émergentes.

Parmi les autres endroits dignes de mention dans le secteur, notons Battat Contemporary (7245, rue Alexandra), espace contemporain privé exposant les réalisations d’artistes d’ici, de même que Off Interarts, lieu de création plurifonctionnel sans but lucratif constitué d’un studio et d’une vitrine d’exposition.

Si vous avez envie d’une petite bouchée savoureuse, dirigez-vous vers le Dépanneur Le Pick-Up (7032, rue Waverly), lieu de rencontre privilégié pour les artistes et les résidants du coin proposant un menu composé de hamburgers, de frites et de sandwichs à la charcuterie de même que des créations inspirées telles que sandwich végétarien au «porc» effiloché et sandwich grillé au haloum. On y présente également une série d’expositions, de concerts, d’événements spéciaux et de performances artistiques.

Pour passer une soirée du tonnerre, assistez à un concert chez Il Motore (179, rue Jean-Talon), salle de spectacle où se produisent divers musiciens « indépendants», ou faites un saut au Bar Royal Phoenix (5788, boul. Saint-Laurent), lieu de divertissement éclectique branché mais sans prétention qui propose des concerts, des projections vidéo, de la danse, du karaoke et des performances uniques de tous genres. 

Errer sur le Plateau Mont-Royal
Le Plateau Mont-Royal, communément appelé «le Plateau», est un autre secteur exceptionnel de Montréal. Situé tout juste au sud du quartier Mile End, le Plateau possède une architecture ponctuée de charmants escaliers extérieurs en fer forgé et d’éléments de maçonnerie en pierres. Les amateurs de photographie ne doivent pas manquer d’apporter leur appareil, car une multitude de sujets les inspireront au fil de leur ravissante promenade.

Votre estomac crie famine? Un arrêt au restaurant Laïka (4040, boul. Saint-Laurent) est de mise. Faites-vous servir un bon petit déjeuner dans un décor éclaté au son d’une musique d’ambiance électro en arrière-plan. À la fois restaurant, café Wi-Fi, bar et salon, Laïka est fréquenté par le milieu branché du quartier et par des visiteurs tels que vous! Autre suggestion pour le premier repas de la journée : le café Santropol (3990, rue Saint-Urbain), autre lieu populaire où convergent en grand nombre les Montréalais désireux de s’offrir un légendaire sandwich (à deux, voire trois étages!), des salades fraîches, du jus fraîchement pressé et du café biologique certifié, le tout dans une atmosphère décontractée, soit à l’intérieur, soit sur la paisible terrasse extérieure agrémentée d’une fontaine.  

Une fois rassasié, mettez le cap sur Orboro (4001, rue Berri), centre d’artistes fondé en 1982 qui favorise le développement des pratiques artistiques sur la scène locale, nationale et internationale. Le champ d’action d’Orboro couvre les arts visuels et médiatiques, les nouvelles technologies, les arts de la scène et les pratiques émergentes.

Si jamais vous êtes tenté par une coiffure qui sorte des sentiers battus, Coupe Bizarre (3770, boul. Saint-Laurent) est l’endroit tout indiqué pour obtenir satisfaction. Fort d’une réputation aussi exceptionnelle que les styles de coiffure qu’on y réalise, le salon, reconnu pour ses coupes novatrices et colorées, hisse fièrement la coiffure au niveau de l’expression artistique. 

Faites maintenant la visite de Ctrllab (3634, boul. Saint-Laurent), galerie d’art et espace événementiel dédié à la promotion d'œuvres d’artistes émergents ou établis, offrant à la communauté artistique montréalaise un lieu unique de rendez-vous pour des événements nouveaux et innovants. Établi comme un lieu de réunion vibrant pour la vidéo, la photographie, la sculpture, la peinture, la danse et le théâtre, Ctrllab accueille des artistes et des commissaires qui cherchent à présenter des expositions professionnelles solo ou en groupe.

Pour assister à une présentation pluridisciplinaire d’art contemporain, rendez-vous chez Montréal, arts interculturels (MAI) (3680, rue Jeanne-Mance). Seul organisme du milieu artistique canadien investi d’un mandat explicitement axé sur la promotion des pratiques artistiques interculturelles, le MAI présente des œuvres contemporaines d’artistes professionnels (danse, théâtre, musique, œuvres interdisciplinaires, arts visuels et arts des médias) et se veut un lieu d’échange, de réflexion et de recherche axé sur la créativité.

Les activités sont aussi nombreuses que variées sur le Plateau. Assistez à un concert de musique indie dans l’une des nombreuses salles populaires et colorées du quartier comme La Sala Rossa (4848, boul. Saint-Laurent) ou le Divan Orange (4234, boul. Saint-Laurent) ou déhanchez-vous au son des rythmes technos au Blizzarts (3956, boul. Saint-Laurent). Vous avez l’embarras du choix. La vie nocturne de Montréal est aussi vibrante que la population de cette ville hors du commun. Faites-vous plaisir!