Montréal la nuit

© Tourisme Montréal, Mario Melillo - Rue Crescent© Festival International de Musique POP Montréal - Festival International de Musique POP Montréal© Commission canadienne du tourisme - Nightlife
© Musée d'art contemporain de Montréal - Les Vendredis Nocturnes© Igloofest, Elise Apap - Igloofest© Taverne Gaspar - Taverne Gaspar
 
© Tourisme Montréal, Mario Melillo - Rue Crescent

Vivre Montréal la nuit, c’est réellement s’imprégner de la ville et de la joie de vivre contagieuse et inclusive qui y règne ! Programmez votre soirée comme bon vous semble : s’amorcera-t-elle par un 5 à 7 ? Suivi d’un concert en soirée? Un dîner à 23 h ? Sur une piste de danse jusqu’au petit matin ? Il n’en tient qu’à vous, et vous aurez l’embarras du choix ! La vie nocturne montréalaise est aussi variée qu’attrayante et chacun y trouve son compte !

Une soirée typique à la Montréal
Les jeudis, au sortir des bureaux, représentent le coup d’envoi non officiel des week-ends à Montréal : les festivités commencent par un 5 à 7 – incontestablement la plus joyeuse période de la semaine – dans les bars, pubs, microbrasseries et terrasses de l’île entière, lequel se conclut naturellement par un souper au restaurant, vers 21 h. (Nos repas du soir tardifs trahissent nos racines latines !) Comme la soirée est encore jeune, on met le cap sur une boîte offrant des prestations musicales, un bar à vin pour une dégustation de nectars triés sur le volet ou une des nombreuses discothèques de la ville afin d’y danser toute la nuit. Et rien ne vous oblige à vous arrêter là !

La vie nocturne des quartiers de Montréal
Certes, une sortie en ville a tout pour plaire, mais où aller ! Les quartiers de Montréal possèdent tous leur personnalité propre, particulièrement à la nuit tombée :

·Le centre-ville est l’endroit parfait pour faire d’agréables rencontres dans les innombrables terrasses, pubs, boîtes de nuit, bars-salons, restos-bars et cabarets qui longent la rue Crescent et le boulevard Saint-Laurent;

·Le Plateau et le Mile End sont tout indiqués pour qui veut vivre une soirée empreinte d’urbanité bohème;

·Le Vieux-Montréal est le point de ralliement des citadins branchés affairés qui ne refusent toutefois jamais de s’amuser;

·Le Quartier latin, majoritairement francophone, est un lieu de rassemblement populaire pour les jeunes désireux de se désaltérer entre amis;

·Le Village, sans préjugés à l’égard des LGBT, vibre à longueur d’année, mais surtout en été lorsque les terrasses empiètent sur la rue Sainte-Catherine fermée à la circulation automobile;

·Griffintown, qui affiche un caractère jeune, en vogue et anglophone, est l’étoile montante sur la scène du nightlife montréalais.


Divertissement incessant toute l’année
La vie nocturne montréalaise s’adapte aux saisons : les festivals extérieurs et les terrasses sont au menu de l’été, tandis que l’hiver fait place aux grands spectacles et prestations rassembleurs. Si l’on considère que la ville accueille près de 110 festivals tout au long de l’année, on risque peu de se tromper en affirmant que peu importe la langue ou les domaines d’intérêt, la vie nocturne à Montréal foisonne d’activités pour tous les goûts.