Osheaga

© Patrick Beaudry - Osheaga, Festival Musique et Arts© Patrick Beaudry - Osheaga, Festival Musique et Arts© Osheaga, Tim Snow - Osheaga, Festival Musique et Arts
© Élodie Desrochers - Osheaga, Festival Musique et Arts / Dum Dum Girls© Osheaga, Pat Beaudry - Osheaga, Festival Musique et Arts© Osheaga, Eva Blue - Osheaga, Festival Musique et Arts
 


© Patrick Beaudry - Osheaga, Festival Musique et Arts

22juin 2015Du haut de ses 10 ans, le festival de musique et d’arts Osheaga prouve encore cette année qu’il est un enfant précoce, en nous surprenant avec une programmation on ne peut plus éclatante. Florence and the Machine, Kendrick Lamar, Weezer et Ben Harper ne sont que quelques noms sur la longue liste d’artistes qui réjouiront le cœur des mélomanes cet été.

De ses débuts modestes — quoiqu’ambitieux — en 2006, Osheaga est passé d’un festival de deux ours attirant quelque 25 000 spectateurs à un événement monstre de trois jours qui a l’habitude d’afficher complet, générant des ventes de 45 000 billets par jour. Cette réussite s’explique en grande partie par la sublime programmation que le festival propose depuis sa création. Installé parmi les arbres et sentiers du parc Jean-Drapeau, sur la pittoresque île Sainte-Hélène, Osheaga promet également une expérience sans pareil aux festivaliers. Et le festival entend bien tenir cette promesse pour son 10e anniversaire qui sera célébré du 31 juillet au 2 août.

Plus d’une centaine de groupes et d’artistes fouleront les six scènes du festival. À la grande joie de ceux qui étaient présents à la toute première édition d’Osheaga, en 2006, plusieurs noms marquants seront de retour au programme, dont Ben Harper, l’artiste qui était alors en tête d’affiche. Pour la première fois en sept ans, Harper et son groupe, The Innocent Criminals, sont réunis en tournée. De plus, le festival accueillera Thurston Moore, guitariste du groupe Sonic Youth, qui est en tournée pour assurer la promotion de son quatrième album solo (The Best Day). Thurston Moore fait aussi cavalier seul dans sa vie personnelle, ayant récemment divorcé de Kim Gordon, bassiste de Sonic Youth, ce qui a mené à la dissolution du groupe (le titre de son album ne fait sûrement pas allusion à cette époque). Sur une note locale, mentionnons le retour de Patrick Watson, qui était de la programmation d’Osheaga en 2006 et en 2007. Le « piano man » chéri de l’avant-pop présentera les nouvelles chansons de son cinquième album, Love Songs for Robots.

Osheaga présente aussi, dans les semaines qui précèdent l’événement, des spectacles en salle et des expositions. Parmi celles-ci, on retrouve l’exposition Musique sur papier, qui rassemble designers, illustrateurs et graphistes. On y propose de nombreuses affiches et sérigraphies à prix abordables.

En somme, beaucoup à voir et beaucoup à faire.