Le plein air à Montréal

 

Avec plus de 1000 parcs et espaces verts et quelque 600 kilomètres de pistes cyclables, Montréal est assurément une ville qui aime la nature. Dominant majestueusement le paysage urbain, le populaire mont Royal, immense terrain de jeux quatre saisons, est le rendez-vous plein air favori des Montréalais. Marcheurs, cyclistes, joggeurs et amants de la nature se partagent les sentiers ombragés qui serpentent jusqu'au sommet de la « montagne », comme on l'appelle affectueusement. L'hiver venu, les citadins se couvrent chaudement pour glisser sur ses pentes enneigées, patiner sur la surface gelée de son lac ou encore parcourir ses versants en skis ou en raquettes.

Berceau historique de la ville situé au sud du centre-ville, le Vieux-Port est lui aussi très prisé du public, avec sa longue piste cyclable de près de 3 kilomètres, ses grands espaces récréatifs et sa vue panoramique sur les trésors architecturaux du Vieux-Montréal d'un côté et sur le majestueux fleuve Saint-Laurent de l'autre. L'été, les Quais du Vieux-Port sont pris d'assaut par une foule bigarrée de patineurs, de cyclistes et de promeneurs. L'hiver venu, la popularité des lieux ne dérougit pas; les Montréalais troquent tout simplement leurs sandales pour de chaudes bottes fourrées et les roues alignées des patins pour des lames, histoire de profiter de la magnifique patinoire Bassin Bonsecours.

Au Jardin botanique de Montréal, l’expression « flower power » prend tout son sens. Dans cette oasis de 180 acres de verdure, des milliers d'espèces et de cultivars de plantes, des serres d'exposition et de magnifiques jardins thématiques vous donnent rendez-vous, à quelques stations de métro seulement du centre-ville. Une extraordinaire escapade nature, dont la splendeur et la richesse font de ces lieux enchanteurs l'un des plus importants et des plus beaux jardins botaniques au monde.

Même les déplacements sont verts à Montréal. La preuve : le vélo libre-service BIXI qui souligne déjà son deuxième anniversaire de circulation dans les rues de la ville. Il s’agit d’un moyen de transport écologique, pratique et peu coûteux qui permet aux Montréalais comme aux visiteurs de parcourir l'île d'un bout à l'autre en mettant à profit les quelque 350 kilomètres de pistes cyclables empruntées par des milliers d'adeptes du deux roues, des randonneurs du dimanche aux cyclistes de tous les jours.

Même si les Montréalais sont fiers de la réputation de leur ville comme destination urbaine hyper active, le « vert » n'est jamais bien loin pour faire le plein de nature, sans modération.