Congrès et réunions

© Aéroports de Montréal - Aéroport international de Montréal Pierre-Elliott-Trudeau© Marie-Reine Mattera - Vieux-Port de Montréal© Tourisme Québec - Vieux-Montréal et le Canal-de-Lachine
© Société du Vieux-Port de Montréal, Miguel Legault - Port d'escale du Vieux-Port de Montréal© Adrien Williams - Quartier international de Montréal
 
© Aéroports de Montréal - Aéroport international de Montréal Pierre-Elliott-Trudeau

Ce qui nous démarque des autres villes? C’est peut-être notre hospitalité légendaire et nos infrastructures centrales, dotées d’équipements à la fine pointe de la technologie. À moins que ce soit l’aspect sécuritaire et propre de la métropole, où se déplacer est un jeu d’enfant. Notre réputation gastronomique et notre calendrier culturel et événementiel débordant de rendez-vous font assurément eux aussi accourir les foules. Mais ce qui nous distingue le plus des autres villes, c’est notre style et ce je-ne-sais-quoi unique à Montréal.

Ce style si distinctif s’affiche non seulement dans notre architecture – notre kaléidoscopique Palais des congrès et la place Jean-Paul-Riopelle, dans le Quartier international, en sont un bel exemple – mais aussi dans la fine cuisine concoctée par nos grands chefs pour les congressistes, dans nos petites boutiques et dans notre nightlife électrisant. Sans oublier la spontanéité et l’amabilité toute naturelle des Montréalais, qui prennent plaisir à faire plaisir.

L’Aéroport international Montréal-Trudeau, récemment agrandi, reçoit chaque jour plus de 200 vols en provenance des États-Unis ou d’ailleurs et relie la métropole à plus de 70 destinations dans le monde et 25 au pays, faisant ainsi de Montréal une métropole d’accès facile et rapide.

Compact, sécuritaire et propre, le centre-ville est à 20 minutes à peine de l’aéroport. On y dénombre 15 000 des quelque 26 500 chambres d’hôtel de l’île. Environ 8 000 chambres sont situées dans des immeubles de luxe, tels que les hôtels-boutiques, et 4 000 d’entre elles sont reliées au Palais des congrès par le biais du réseau piétonnier intérieur et souterrain, qui étend ses couloirs et galeries brillamment éclairés sur 33 kilomètres.

La marche est incontestablement le meilleur moyen de découvrir Montréal. En surface ou sous terre, à toute heure du jour ou de la nuit, les lieux sont faciles d’accès et sûrs. Et si certains attraits sont plus éloignés, le métro est parfaitement indiqué pour s’y rendre rapidement.

Ce qui nous caractérise, nous, Montréalais, en matière de travail? L’efficacité. Cela nous laisse le temps de profiter de tout ce que notre ville offre, et de partager nos découvertes avec les congressistes. Pour goûter à l’effervescence montréalaise, c’est simple : il suffit de s’abandonner, après une journée de travail, à la joie de vivre contagieuse des Montréalais.