Montréal, destination gourmande

 

21 février 2012 ─ Les Montréalais prennent plaisir à s’attabler autour d’un bon repas et en matière de gastronomie, ils sont bien servis. À la variété des mets, issus de spécialités culinaires de quelque 120 ethnies, s’allie la richesse des produits du terroir et la créativité sans borne des chefs d’ici.

Éloge à la bonne chère
À l’instar de Lyon, Barcelone, Canton et Turin, pour n’en nommer que quelques-unes, Montréal s’est joint, en septembre 2007, au prestigieux réseau des Villes gourmandes du monde, confirmant ainsi son titre de métropole où il fait bon vivre et bien manger. 

Les Montréalais ne se contentent pas simplement de se nourrir ; ils érigent l’expérience en véritable rituel culinaire. Le repas se hisse au rang d’activité que l’on aime prolonger et que l’on arrose abondamment de vins bien agencés. Ainsi, le marché public et l’épicerie fine deviennent des lieux de découvertes où les produits des quatre coins du monde côtoient les saveurs plus familières des fromages ou du sirop d’érable d’ici.

Que ce soit à la maison, au chic restaurant cinq étoiles ou au sympathique bistro de quartier, l’ambiance et la beauté du lieu qui accueille les convives s’avèrent tout aussi indispensables à l’expérience que la qualité de la nourriture.

Variété, profusion et fraîcheur à la portée de la main…et de la bourse

Avec plus de 6000 établissement de gastronomie sur son territoire, Montréal peut se targuer de l’abondance mais qui plus est de la pluralité de son offre culinaire.

À l’image de la diversité culturelle qui fait la richesse de la métropole, les marchés publics offrent une impressionnante mosaïque d’aliments du Québec et de produits importés.

Quant aux commerces spécialisés, chocolateries, fromageries ou boulangeries, ils reflètent bien souvent les saveurs et les parfums des communautés qui peuplent le quartier.

Lorsque diversité rime avec créativité
Qu’elles soient d’ici ou d’ailleurs, les multiples saveurs qui alimentent la diversité gastronomique de Montréal influencent aussi bien l’offre du marché que la créativité de nos chefs.

Classiques du terroir réinventés, fusions singulières de spécialités exotiques, le tout apprêté avec des produits aussi fins que frais, autant de surprises qui ravissent les papilles tout comme les yeux.

De plus en plus de jeunes chefs, formés par des vétérans de la scène culinaire locale ou internationale, proposent une cuisine sans prétention et des créations de leur cru qui ne se dégustent qu’ici.