L'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal

© L'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal - L'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal© Robert Jardin - L'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal© André Charron - L'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal
© Nathalie Dumas - L'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal© Commission canadienne du tourisme, Pierre St-Jacques - L'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal
 
© L'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal - L'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal

9 octobre 2013 – Situé sur le flanc nord-ouest du mont Royal, l'Oratoire Saint-Joseph est l'un des lieux de pèlerinage les plus fréquentés au monde. Chaque année en effet, près de deux millions de visiteurs se rendent à la basilique dont l'imposante silhouette domine la ville du haut de ses 155 mètres. Depuis la canonisation à Rome du frère André, fondateur de la basilique, de plus en plus de visiteurs prennent la route de ce sanctuaire montréalais.

De la chapelle primitive à la Basilique d'aujourd'hui : 106 ans d'histoire
C'est en 1904 que s'amorce la construction de la chapelle de bois, érigée par le frère André aidé de quelques amis. Mais une fois la minuscule chapelle achevée, les fidèles s'y pressent en si grand nombre que cette dernière ne peut tous les accueillir. Après plusieurs agrandissements des lieux, les plans de la basilique sont réalisés et l'érection de celle-ci débute en 1924. Il faudra toutefois attendre 1967, soit 30 ans après la mort du frère André, pour que la construction soit achevée.

Un lieu saint aux multiples attraits

Côtoyant la splendide basilique qui trône sur la montagne, la petite chapelle originelle dans laquelle vivait le frère André fait toujours partie du pèlerinage des lieux, de même que la chapelle votive et la crypte. Lieux privilégiés pour la prière et la méditation, les magnifiques jardins qui jouxtent la basilique sont sillonnés par un chemin de croix orné de 17 splendides sculptures de marbre d'Italie et de pierre naturelle. Outre les messes et les récitals qui se déroulent tout au long de l'année dans la basilique, les visiteurs peuvent également y apprécier plusieurs expositions, dont celle consacrée à quelque 300 crèches en provenance du monde entier.

Humble homme, grand œuvre

Le Saint frère André, ce grand homme à qui l’on attribue des centaines de guérisons ainsi que la construction du plus grand sanctuaire au monde dédié à saint Joseph, s’est éteint le 6 janvier 1937, à l'âge de 91 ans. Aux funérailles, plus d'un million de fidèles de partout au monde sont venus lui rendre un dernier hommage. Son corps repose aujourd’hui dans un simple tombeau à l’intérieur de l’Oratoire. La canonisation du frère André a eu lieu à Rome le 17 octobre 2010. L’exposition Le chemin de foi du frère André relate la vie du premier homme canadien à devenir saint.