Le mont Royal entre amis

© Julien Zibette - Les Tam-tams du mont Royal© Tourisme Montréal, Stéphan Poulin - Parc du Mont-Royal© Tourisme Montréal, Pierre-Luc Dufour - Le Pavillon sur le Lac aux Castors
© Tourisme Montréal, Mario Melillo - Avenue Bernard
 


© Julien Zibette - Les Tam-tams du mont Royal

28 juillet 2011 – À l’origine, il est baptisé par Jacques Cartier en 1535. Puis Paul Chomedey de Maisonneuve y plante sa célèbre croix au sommet, en 1643. À la fin des années 1800, il est aménagé par nul autre que Frederick Law Olmsted, l'architecte à qui l'on doit aussi Central Park. Vous l'aurez deviné, il s'agit bien sûr du joyau urbain qu'est le mont Royal, véritable pôle d'attraction, tout au long de l'année, des Montréalais de tous âges.

Tout comme eux, profitez d'une journée de plein air entre amis sur les sentiers ombragés ou enneigés de la « montagne », merveilleux terrain de jeux quatre-saisons. À ses pieds, l'imposante statue de Sir George-Étienne Cartier, avenue du Parc, reçoit tous les dimanches de l'été un événement musico-festif, celui des Tam-tams. Laissez votre ouïe vous guider au son des rythmes endiablés et savourez l'irrésistible ambiance que crée la foule de percussionnistes, de danseurs et de spectateurs qui prennent d'assaut les flancs du parc.

Pour vous rendre au sommet du mont Royal, vous pouvez à votre guise emprunter le chemin de gravier situé juste derrière la statue, ou couper à travers les sentiers ombragés, hôtes de remarquables spécimens végétaux et fauniques (on y recense en effet plus de 180 espèces d'oiseaux!). Si les promeneurs et les joggeurs font partie du paysage estival, vous croiserez en revanche, l'hiver venu, des adeptes de ski de fond et de randonnées en raquettes, mais aussi des patineurs qui se rendent en grand nombre sur la surface réfrigérée du lac aux Castors devant le pavillon du même nom, récemment rénové.

Votre découverte du parc ne saurait être complète sans un arrêt au belvédère Kondiaronk, juste devant le chalet, qui surplombe la métropole et vous offre un magnifique panorama sur les gratte-ciel du centre-ville et même, par temps clair, sur les collines montérégiennes qui s'étendent au loin. Une photo de groupe s'impose, naturellement.

Après en avoir eu plein les yeux, redescendez tranquillement par les sentiers vers l'avenue du Parc et sautez dans l'autobus 80 en direction nord ou marchez jusqu'à la rue Bernard. Une pause désaltérante (ou réconfortante) vous attend à L’Assommoir. La carte volumineuse des divins liquides – 250 cocktails, 30 variétés de coolers maison, des vins et des portos recherchés, des bières d’ici et d’ailleurs et de fraîches boissons fruitées – fait bonne mesure avec le menu pantagruélique de ceviches, tapas, tartares et autres savoureux petits plats à partager entre amis.


À l'heure du souper, poursuivez votre périple vers le nord, jusqu'à l'avenue Van Horne, dans le magnifique secteur d'Outremont. Parmi le large éventail des bonnes tables qui ont pignon sur rue, nous vous recommandons le Van Horne pour sa cuisine du marché. Le décor lumineux et l’atmosphère musicale sont propices à la dégustation des créations délectables qui varient au gré des saisons. Voilà un cadre bien amical pour se sustenter et se détendre après cette journée exaltante.