Tourisme Montréal prend le virage vert

Montréal, le 31 mars 2008 – Les défis de la gestion environnementale sont des enjeux incontournables pour toutes les organisations dans le monde d’aujourd’hui. Le milieu touristique, par la nature même du voyage, est un des secteurs le plus en lien avec cette problématique. D’ailleurs, plusieurs acteurs en tourisme à Montréal et ailleurs, ont déjà pris des engagements pour limiter l’empreinte environnementale de leurs actions. On peut penser au secteur des congrès qui est particulièrement vigilant à ce chapitre.

Pour répondre à cet enjeu majeur et incontournable, Tourisme Montréal a amorcé tout récemment, de concert avec l’industrie touristique, un virage vert ambitieux. Cette approche globale se fera en deux temps :

1) dans une première étape, et grâce à la collaboration des employés de notre organisation, le conseil d’administration a entériné la mise en place d’un Guide du bureau vert qui permettra des changements d’habitudes et une volonté d’inscrire le changement. Ce guide comprend des mesures importantes de recyclage et de réduction de consommation tant de fourniture de bureau que d’énergie, mais permet des gestes importants :

- Tourisme Montréal s’engage à contribuer financièrement à des organismes montréalais de sensibilisation et de reverdissement pour compenser les empreintes environnementales des déplacements des employés;

- l’organisation inclura aussi une clause écoresponsable dans les contrats de ses fournisseurs;

- Tourisme Montréal s’assurera que les événements montréalais qui requièrent un financement de son programme d’aide aux événements auront entrepris une démarche verte.

Ces mesures sont en application depuis février 2008.

2) soucieux de faire face aux enjeux de taille auxquels est confrontée l’industrie touristique, Tourisme Montréal coordonnera dans la métropole la création d’un Comité vert de l’industrie touristique montréalaise qui mettra en place un plan d’action qui contribuera à réduire l’empreinte sur l’environnement malgré la croissance envisagée de l’industrie.

Ce Comité veillera notamment à la mise en place d’une politique qui instaurera des pratiques de gestion environnementale et qui fera appel à la responsabilisation individuelle et collective des entreprises. L’impact des activités de l’industrie touristique montréalaise sur l’environnement pourra être mesuré grâce à une série d’indicateurs et il sera ainsi possible d’ajuster en conséquence les directives générales.

Sous la présidence de Tourisme Montréal, le comité est formé de représentants des membres de l’organisme de promotion : Association des hôtels du grand Montréal, Aéroports de Montréal, Palais des congrès, ToHu, Chaire de tourisme Transat de l’UQAM, JPdL, Muséums nature de Montréal, et Vélo-Québec. D’autres membres de divers secteurs d’activités touristiques viendront se greffer au Comité existant dans un avenir proche.

Le succès d’un tel projet repose bien entendu sur l’adhésion d’un grand nombre d’entreprises touristiques et culturelles à des objectifs communs. Mais la récente accession de Montréal au titre de première grande ville au monde signataire de la Charte en Géotourisme de la National Geographic Society, ainsi que l’accréditation qualité obtenue dernièrement de Destination Marketing Association International attestent bien la volonté de l’ensemble de l’industrie touristique montréalaise d’aller dans la même direction et de faire de Montréal une ville écoresponsable, pionnière en matière de tourisme durable.

- 30 -

Source :
Pierre Bellerose
Vice-président
Relations publiques, Recherche et développement du produit
Tourisme Montréal
(514) 844-2404

Tourisme Montréal est l'organisme responsable d'assumer le leadership de l'effort concerté de promotion et d'accueil pour le positionnement de la destination « Montréal » sur les marchés des voyages d'agrément et d'affaires et d'orienter le développement du produit touristique montréalais sur la base de l'évolution constante des marchés.