Le fleuve Saint-Laurent

 


22 novembre 2014 On le sait, Montréal est une ville en perpétuel mouvement. Mais elle est aussi une île et qui dit île dit plaisirs aquatiques, dont la liste est aussi longue que le fleuve lui-même.

Du rafting au surf, et du kayak aux croisières, le Saint-Laurent est une source intarissable de joyeux « splash » pour tous les goûts. Pour des sensations fortes garanties, la descente des rapides de Lachine en canot ou en rafting est tout indiqué. Les surfeurs seront pour leur part comblés par Big Joe, la plus haute vague stationnaire du genre au monde, située juste derrière Habitat 67 (et pour les plus courageux, on peut aussi y pratiquer le surf en hiver).

Plus relax, le kayak ou le pédalo sur le Canal de Lachine permettent de découvrir certains coins de la ville d’un tout autre point de vue.

Pour savourer des vues saisissantes de Montréal, rien de tel qu’une croisière sur le Bateau-Mouche ou à bord de l’un des bateaux des Croisières AML; brunch, dîner et visites commentées agrémentent le panorama, et le spectacle sera plus éblouissant encore si vous réservez votre excursion pendant l’International des feux Loto-Québec, une grandiose compétition pyromusicale.

Montréal est aussi un port d’escale qui reçoit un grand nombre de paquebots. Chaque année, ces véritables palaces flottants jettent l’ancre dans le Vieux-Port, laissant couler un flot de milliers de passagers venus découvrir la ville.

Qu’on navigue sur ses eaux, qu’on y plonge joyeusement ou qu’on se contente de longer ses berges, le Saint-Laurent est un pôle d’attractions et une promesse de plaisirs pour petits et grands aquaphiles.