Ryoji Ikeda au DHC/ART de Montréal

 
Nous recommandons

19 octobre 2012 ─ La première exposition monographique nord-américaine de Ryoji Ikeda, éminent compositeur électronique et artiste visuel japonais, est en cours à la Fondation DHC/ART du Vieux-Montréal jusqu'au 18 novembre 2012. Présentée avec le soutien de la Japan Foundation, cette exposition a été mise sur pied dans le cadre de la toute première Biennale internationale d'art numérique (BIAN 2012), qui a eu lieu à Montréal du 18 avril au 13 juin 2012.

Né en 1966 à Gifu au Japon, Ryoji Ikeda vit et travaille à Paris. Sa démarche artistique se décrit par une exploration approfondie de la sonorité, du temps et de l'espace fondée sur des méthodes mathématiques. Ses recherches donnent lieu à des œuvres originales et fascinantes, qui lui valent sa renommée mondiale. De ses œuvres statiques, installations et performances se dégagent des ondes sinusoïdales, des pulsations sonores, des pixels de lumière et des données numériques qui laissent une impression unique.

Ses performances et réalisations sont présentées à travers le monde, comme à la Tate Modern de Londres et au MIT de Boston. Il participe aussi à de nombreux festivals de musique électronique.

Au DHC/ART, le parcours s'effectue entre deux atmosphères : l'espace principal, qui présente des œuvres encadrées, des boîtes à lumière, des sculptures et des travaux sur papier de la série systematics; et l'espace satellite, qui propose des projets audiovisuels de la série datamatics.

En fournissant papier, carton et feutres noirs, DCH/ART invite les visiteurs à laisser un message en lien avec le contenu de l'exposition. De plus, l'entrée est gratuite. Et l'expérience n'en est que plus intéressante.