Les grands classiques revus au Quartier des spectacles

© Orchestre symphonique de Montréal - Orchestre symphonique de Montréal, Kent Nagano© Jean-Guy Bergeron - Place des Arts© Caroline Bergeron - Place des Arts
© Partenariat du Quartier des spectacles, Martine Doyon - Place des Arts
 


© Orchestre symphonique de Montréal - Orchestre symphonique de Montréal, Kent Nagano

16 octobre 2012 ─ Emmène-moi à l’Opéra de Montréal!
Si vous rêvez d’une soirée où règnent l’amour, la mort et les spectres, montez à bord du Vaisseau fantôme de Wagner. Mais peut-être préférerez-vous La chauve-souris de Strauss fils, dont le personnage principal est trompé par sa propre femme déguisée à l’occasion d’un bal masqué au cours lequel, bien sûr, seul le champagne est coupable! Si les grands classiques vous laissent plutôt froid, que diriez-vous d’une relation entre une religieuse et un prisonnier dans le corridor de la mort? Dead Man Walking est inspiré du livre dont la version cinématographique mettait en vedette Susan Sarandon et Sean Penn. Ce ne sont là que quelques-uns des fascinants opéras bientôt à l’affiche à la Place des Arts de Montréal.

Rien ne surpasse le ballet, particulièrement Les Grands Ballets Canadiens de Montréal
Laissez-vous transporter vers la lune grâce à Kaguyahime (« princesse de la lune »), ballet contemporain japonais adapté d’un conte folklorique du Xe siècle racontant l’histoire de la princesse Kaguya, d’une beauté à laquelle aucun homme, y compris l’empereur, ne peut résister, mais qui décline toute avance et proposition, préférant regagner son monde lunaire. En décembre, les Grands Ballets Canadiens misent sur un classique avec le traditionnel événement familial Casse-Noisette. En février, La Lanterne rouge propose un récit moins empreint d’innocence mettant en scène concubines et trahison avec le Ballet national de Chine. En avril, l’audacieux Love Lies Bleeding braque les projecteurs sur le sexe, les excès, l’amour, la poésie et la sensualité. Présenté sous la forme d’un clip musical, ce ballet fait le récit de la vie d’un très célèbre chanteur rock homosexuel épris des drogues. Spectacle renversant à ne pas manquer s’inspirant de la super star britannique Elton John. Ces spectacles, et bien d’autres, transformeront à jamais l’image du ballet à Montréal!

L’Orchestre symphonique de Montréal hisse la musique vers de nouveaux sommets
Prenez du Haydn, ajoutez un soupçon de Beethoven puis mélangez le tout avec du DJ Champion. Vous avez bien lu. Le 14 novembre, le chef de l’OSM, Kent Nagano, présentera une œuvre symphonique contemporaine alliant le piano aux tables tournantes et les grands classiques à la musique électro du réputé DJ montréalais. Résultat : un concert misant sur la confusion des genres intitulé Marches militaires. En février, l’œuvre New World Symphony du compositeur tchèque Antonín Dvorák sera jumelée à des projections visuelles destinées à illustrer le contexte historique de la pièce. Il s’agit d’une leçon de musique, de cinéma et d’histoire tout à la fois! Ensuite, à la fin mai, Kent Nagano dirigera Jeanne d’Arc au bûcher avec la participation d’une impressionnante distribution de chanteurs-solistes, de deux acteurs et d’un chœur de 150 personnes dans la prestation de cette version dramatique à grande échelle de la vie et du sort de la célèbre héroïne médiévale. Tous ces spectacles extraordinaires sauront vous emballer à coup sûr.