Villes sublimes de Mimmo Jodice au Musée McCord

 


5 février 2013 – Jusqu’au 10 mars 2013, les Montréalais peuvent contempler leur ville sous un tout nouveau jour grâce à l’exposition Villes sublimes du photographe de renommée mondiale Mimmo Jodice, au Musée McCord.

Cette première exposition en solo de Jodice au Canada propose 53 photographies de grand format en noir et blanc qui rendent hommage à certaines des villes les plus extraordinaires du monde, telles Naples, Moscou, New York et, bien sûr, Montréal. En outre, le musée a produit un catalogue abondamment illustré sur l’exposition comprenant des photos inédites de Montréal et de Venise.

Jodice a effectué son premier séjour à Montréal au printemps 2012. Fidèle à ses habitudes, il a veillé à s’imprégner de la ville avant de l’immortaliser. Le résultat? Des images d’une ville exempte de vie, quoique bien vivante; à la fois dépouillée, vulnérable et forte. Des clichés révélant une métropole intemporelle et immortelle. S’exprime le silence inhabituel et intense mis en relief par l’emploi du procédé du clair-obscur (« chiaroscuro ») datant de la Renaissance qui consiste à marier ombre et lumière, sens et profondeur. Selon Jodice, c’est en exposant une ville dans sa complète solitude que l’on peut vraiment l’examiner, sinon l’admirer, comme si c’était la toute première fois.

Natif de Naples, Jodice est une figure de proue italienne de la photographie. S’inspirant de l’archéologie, de l’Antiquité et des vestiges du passé, il s’efforce de créer une atmosphère où le temps est suspendu. Son œuvre est fondée sur la lumière et n’admet aucune retouche. Elle est centrée sur des visions de la réalité et met en relief des scènes éloignées de la vie quotidienne. Les œuvres de Jodice se retrouvent dans les plus prestigieuses collections mondiales, y compris celle du Centre canadien de l’architecture, à Montréal.