Festival Présence autochtone

© Andréanne Lemire - Festival Présence autochtone© Terres en vues, Marc Saindon - Festival Présence autochtone© Terres en vues, Marc Saindon - Festival Présence autochtone
 
Nous recommandons
© Andréanne Lemire - Festival Présence autochtone

3 juillet 2013 – Les multiples facettes de l’art et de la culture des premières nations sont au cœur de cette 23e édition du Festival Présence autochtone qui se tient du 30 juillet au 5 août. Musique, arts visuels, cinéma, poésie et gastronomie sont autant d’invitations à s’ouvrir l’esprit et à enrichir sa propre culture.

Lieu de rassemblement
Sept jours durant, la place des Festivals se transforme en place forte dans le Quartier des spectacles. Grand tipi et animaux mythiques, danses et tambours plongent les festivaliers dans l’âme amérindienne.

Sur scène et à l’écran

Le cinéma ouvre et clôt le festival. Le film Paroles amérikaises de Pierre Bastien donne le coup d’envoi et Winter in the Blood de James Welch tire le rideau. Entre les deux, le riche volet cinéma sillonne la planète autochtone.

La musique étant au cœur de tous les rites ancestraux, le festival lui fait la part belle. Richard Desjardins présente son spectacle Existoire ultime. Puis deux grands concerts gratuits affirment la vitalité des artistes autochtones. Fiddle no more, une soirée rock, jeune et engagée, ainsi que Électrochocrégénérateur, un spectacle électro coproduit avec le festival MEG, promettent de faire vibrer la foule sous les étoiles.

Imaginaire ancestral et images actuelles

Le parcours pédestre des femmes innues vers Montréal en 2012 revit en photos sur la place des Festivals, où on peut aussi voir des sculpteurs inuits à l’œuvre. En parallèle, l’artiste malécite Ginette Aubin expose ses œuvres récentes à la Guilde canadienne des métiers d’art.

À ce panorama artistique se greffent un circuit découverte du Montréal autochtone, des ateliers ludiques pour les enfants et des dégustations de produits du terroir. À travers ce vaste programme, c’est toute la culture des premières nations qui s’affiche vivante et fière à Montréal.