Le Printemps numérique de Montréal

© Ivry HeHe - Biennale internationale d'art numérique / Nuage vert, Ivry HeHe, 2010© You Jin Chung - Biennale internationale d'art numérique / Infinity III Nemo 03, Hee Won Lee, 2013© Société des arts technologiques [SAT] - Société des arts technologiques [SAT]
© Cinémathèque québécoise - Elektra© Jimmy Hamelin - C2 Montréal© Société des arts technologiques [SAT] - Société des arts technologiques [SAT]
 
Nous recommandons
© Ivry HeHe - Biennale internationale d'art numérique / Nuage vert, Ivry HeHe, 2010

24 janvier 2014 — Le Printemps numérique met de l’avant l’indéniable qualité et la grande diversité de la créativité numérique montréalaise. Au carrefour des sciences, de l’industrie et des arts, son effervescence consolide la place de Montréal comme une des capitales mondiales des arts numériques.

 

Perçu par certains comme la version numérique de la Biennale de Venise, le Printemps numérique de Montréal vise à accroître la visibilité des artistes locaux et à démocratiser les pratiques émergentes en invitant les citoyens à participer à plus de 3000 rencontres (gratuites et payantes) un peu partout dans la ville. Pour l’occasion, MUTEK, festival de créativité numérique et de musique électronique reconnu mondialement présentera à lui seul 150 événements. Parmi les autres partenaires, mentionnons le Musée des beaux-arts de Montréal, le Musée d’art contemporain de Montréal, la Société des arts technologiques (SAT), C2-MTL, TechnoMontréal, le Festival TransAmériques, le Centre canadien d’architecture (CCA) et l’Institut Goethe.

 

Le Printemps numérique permettra aux créateurs et aux pionniers de la créativité numérique de se rencontrer et d’échanger dans ce monde en constant changement.