Tango nocturne

 


Montréal est peut-être à mille lieues de l’Argentine, mais notre passion commune pour le romantisme et les sentiments à fleur de peau nous transforme en véritables voisins spirituels. À preuve, Montréal est devenue la capitale nord-américaine du tango, avec des centaines d’adeptes qui pratiquent leurs voluptueux pas de deux dans les salles de danse et les parcs publics. De Verdun à Outremont en passant par la Petite Italie, les torrides soirées d’été sont le théâtre de langoureuses pirouettes et virevoltes pour des couples de tous âges qui n’ont rien perdu de leur fougue. C’est gratuit et ouvert à tous, même si vous ne savez pas distinguer un cayengue d’un nuevo tango. Peu importe, il suffit de fermer les yeux, de s’abandonner au rythme et de succomber à la magie. 

Bien sûr, qui dit engouement montréalais dit festival, et deux fois plutôt qu’une. Le Festival Néo Tango bat son plein à la mi-mai, suivi du Festival de tango de Montréal en juillet. Ces deux rendez-vous incontournables offrent un véritable tourbillon de spectacles, d’ateliers et de milongas (soirées dansantes) à vous couper le souffle !