Le Mile End

© Tourisme Montréal, Pierre-Luc Dufour - Avenue Laurier© Héritage Montréal - Héritage Montréal /  Circuit Mile End and Outremont© Tourisme Montréal - Ruelle verte de Montréal
© Marie-Ève Roy-Therrier - Architecture de Montréal© Matthias Berthet - Le Dépanneur © St-Viateur Bagel & Café - St-Viateur Bagel & Café
 
Nous recommandons
© Tourisme Montréal, Pierre-Luc Dufour - Avenue Laurier

4 septembre 2013 — Dans le cœur des Montréalais et de tous ceux qui le fréquentent par plaisir, le Mile End occupe une place à part. Même s'il fait partie de l'arrondissement du Plateau Mont-Royal, il en est distinct. Et les gens du quartier se plaisent à le souligner. On apprécie son caractère urbain, son éclectisme, son énergie créative, sa scène artistique, son essence bohème. Cafés, bars, boutiques, librairies, ateliers de designers locaux y foisonnent à côté d'éditeurs de logiciels innovateurs et d'anciennes usines de textiles. Ce dynamique quartier de Montréal est un mélange subtil de vieux et de neuf, de chic et de négligé et de tendances les plus diverses.

Le paysage urbain reflète bien le multiculturalisme des résidents du quartier (Juifs hassidiques, Grecs, Italiens et anglophones en particulier). Y voir des petits garçons aux papillotes traditionnelles et des boutiques et pâtisseries kasher ne surprend guère. Pas plus que d’y observer les amateurs de foot envahir les cafés pour suivre les matchs à la télé. Oui, il y a de la vie et de l'ambiance, ici. Un méli-mélo de styles, inclassables, décalés. Bref, de la variété : restaurants végétariens, cuisine bistronome, bars à vin, barbes mal taillées, jeans filiformes, lunettes kitch, allure chic.

Se contenter d'y flâner est une expérience agréable en soi, mais il serait dommage de passer à côté des incontournables du quartier. Il faut tester les bagels des boulangeries St-Viateur Bagel et Fairmount Bagel (deux institutions montréalaises), visiter les galeries d'art contemporain du boulevard Saint-Laurent (communément appelé « la Main »), bruncher ou casser la croûte au Wilensky, un boui-boui sympathique qui a peu changé depuis les années 30 et que Mordechai Richler a rendu célèbre. Les mordus de la mode sont aussi comblés, car les trouvailles abondent dans les friperies, les boutiques vintage et les ateliers haut de gamme du quartier. Considéré comme le cœur de la scène musicale indépendante de Montréal, et fier d'avoir contribué à la popularité de groupes comme Arcade Fire, le Mile End regorge d'endroits intéressants pour se divertir et siroter un verre.

Passer dans le Mile End suffit pour sentir la ferveur culturelle et artistique qui se dégage de cette communauté vibrante. Bien sûr, on préfère s'y attarder et y refaire le monde.