Montréal et ses cabanes à sucre

© Hôtel Nelligan - Hôtel Nelligan / Terrasse Nelligan© Maison Saint-Gabriel, Guzzo - De la tire sur la neige© Jean Desy - Les Délices de l'Érable
© Scena - Scena© Groupe Antonopoulos - Terrasse à l'Hôtel Nelligan© Sucrerie de la Montagne - Sucrerie de la Montagne
 


© Hôtel Nelligan - Hôtel Nelligan / Terrasse Nelligan

23 octobre 2014Au Québec, dès février on pense aux petits becs sucrés. Le temps des sucres est de retour et la tradition veut qu’on s’offre du bon temps en se remplissant la panse d’une cuisine familiale et conviviale abondamment arrosée de sirop d’érable. Bienvenue à la cabane à sucre où, tradition oblige, saucisses, omelettes, crêpes et fèves au lard s’inscrivent inévitablement au menu.

L’expérience classique
En mars, la Maison Saint-Gabriel érige sur son site une vraie cabane à sucre où l’on peut déguster de la tire sur la neige. Sur place, conteurs et musiciens évoquent les traditions d’antan pour le plaisir des visiteurs.

Située un peu à l’ouest de Montréal, la Sucrerie de la Montagne est une cabane à sucre typique ouverte toute l’année. On s’y rend pour les délicieux produits de l’érable, la balade en voiture à cheval, l’animation musicale et la visite de l’érablière et de la boulangerie ancestrale.

Charmant et invitant, le bistro-boutique Les Délices de l’Érable est l’endroit idéal pour découvrir le sirop d’érable et tous ses dérivés. L’expérience est non seulement gourmande, elle est aussi intéressante puisque la boutique est doublée d’un musée. Entrée gratuite.

La touche nouvelle
En mars et en avril, le toit de l’Hôtel Nelligan devient la Terrasse à sucre.  Recouverte et chauffée, cette «cabane à sucre» urbaine offre un menu traditionnel et une vue imprenable sur le Vieux-Port de Montréal.

Mars et avril marquent aussi le retour de La Cabane dans l’espace Scena du Vieux-Port. Dans cette cabane à sucre réinventée, plantée au cœur de la ville, la cuisine est confiée chaque année à un chef différent. Le plaisir est alors de découvrir avec quelle ingéniosité les mets traditionnels à l’érable sont réinterprétés. Un rendez-vous branché où, comme le veut la tradition, l’ambiance est propice à fraterniser.