Tourisme Montréal prend un virage publicitaire 100% Web

Montréal, le 21 avril 2009 - Tourisme Montréal fait encore une fois preuve d’innovation en ce début de printemps en prenant un virage publicitaire 100 % Web pour rejoindre ses clientèles du marché agrément et assurer le rayonnement de Montréal.

L’organisme de promotion, qui a mis en ligne en mai 2008 son tout nouveau site Web, vient en effet de lancer une offensive promotionnelle entièrement réalisée sur le Web et exclusivement conçue pour répondre aux nouvelles habitudes de consommation de sa clientèle.

Graduellement amorcé ces dernières années, le virage Web pris par l’organisme de promotion a connu à ce jour un franc succès, si l’on en croit les résultats obtenus, tant par la performance des campagnes que par l’accroissement de l’achalandage sur son site Web.

Cette nouvelle campagne, réalisée en collaboration avec les agences de publicité Sid Lee et Cossette Média, vise à accroître la notoriété de Montréal comme destination de courts séjours urbains, à inciter le consommateur à visiter Montréal en mettant de l’avant son produit Forfait Passion (3e nuit à moitié prix) et à planifier le séjour à Montréal de ses clientèles. Ainsi, le Web permet à Tourisme Montréal d’atteindre ces trois objectifs, notamment par la présence de bannières sur des sites de voyage et de life style, mais aussi par le biais d’une stratégie Web 2.0 intitulée « Get the local buzz from Montreal Insiders ».

Cette dernière met en vedette cinq ambassadeurs montréalais dont la mission est de faire découvrir aux futurs touristes leurs passions pour les arts et la culture, la gastronomie, la vie gaie, le Montréal nocturne et tout ce qui touche aux « sorties de filles ». Cette campagne s’adresse plus spécifiquement aux clientèles des marchés agrément des États-Unis et de l’Ontario.

« En ces temps de difficultés économiques mondiales, nous avons dû, comme bien des entreprises, restructurer notre budget et alléger certaines dépenses, dont notamment celles affectées à la production imprimée de nos campagnes », déclare Charles Lapointe, président-directeur général de Tourisme Montréal. « Mais ce nouveau positionnement puise aussi sa source dans les changements d’habitudes de consommation des voyageurs, de plus en plus enclins à choisir leur future destination sur le Web, qui leur offre de plus la possibilité d’avoir un avant-goût de leur séjour. Grâce aux nouvelles technologies, ce virage 100 % Web nous permet de mesurer plus précisément l’impact de la campagne auprès des clientèles ciblées et par conséquent de maximiser le rendement du capital investi, comparativement aux campagnes plus traditionnelles » précise Charles Lapointe.

Cette nouvelle approche appuie la stratégie mise sur pied ces dernières années par Tourisme Montréal , soit adresser tous les points de contact sur le Web en demeurant authentique, en offrant à ses clientèles des contenus riches et variés qui répondent précisément à leurs besoins et en leur faisant visiter Montréal à travers une expérience tangible, qui démarquera Montréal de ses concurrentes.

La récente refonte du site Web de Tourisme Montréal en mai 2008 ainsi que la mise en place en 2005 d’un outil qui permet une vigie exhaustive de tout ce qui touche Montréal sur le Web font présager le succès de cette campagne.

Le site de Tourisme Montréal a reçu, en décembre 2008, le prestigieux Grand Prix Boomerang 2008, volet marketing interactif, ainsi que le Grand Prix de la catégorie site promotionnel et a reçu, le 8 avril dernier, le Grand Prix Créa – catégorie site Web promotionnel –, un concours qui vise à souligner et à promouvoir l’excellence en matière de création publicitaire au Québec.

- 30 -

Source :
Pierre Bellerose
Vice-président
Relations publiques, Recherche et développement du produit
Tourisme Montréal
514 844-2404
bellerose.pierre@tourisme-montreal.org

Fiche documentaire 1 : Pourquoi un virage 100 % Web ?

Au mois de mai 2008, Tourisme Montréal avait dévoilé sa nouvelle plateforme Web, destinée à rendre l’expérience touristique plus tangible et à faire évoluer le positionnement de la destination en fonction des clientèles ciblées. Axé sur la convivialité, l’interactivité avec ses clientèles (un début d’approche Web 2.0) et sur la prise de décision d’achat, ce nouveau site permet aux internautes d’en enrichir le contenu en leur offrant la possibilité de commenter l’information ou de partager leurs impressions sur leurs vacances à Montréal.

À ce jour, les commentaires reçus ont été extrêmement positifs et l’organisme de promotion, dont l’un des principaux enjeux pour 2009 était d’accroître la richesse et la variété du contenu sur son site ainsi que sur les sites de voyages, réalise ses objectifs en mettant sur pied une toute nouvelle campagne 100 % Web, une initiative audacieuse et novatrice, qui répond à la fois aux besoins de plus en plus pointus de la clientèle touristique et aux compressions budgétaires auxquelles Tourisme Montréal, comme bon nombre d’entreprises, doit faire face dans le contexte économique actuel.

Ce virage Web, amorcé depuis 3 ans par Tourisme Montréal en Amérique du Nord, au Royaume-Uni, en France, ainsi qu’au Mexique (en collaboration avec Tourisme Québec pour ces deux dernières destinations) a d’ores et déjà généré d’excellents résultats. L’organisme de promotion montréalais prévoit donc poursuivre sa stratégie sur les marchés européens et mexicains et la déployer pleinement sur le continent nord-américain pour cibler plus spécifiquement ses clientèles des États-Unis et de l’Ontario.

Cette stratégie 100 % Web sera notamment mise en place par le biais de bandeaux de notoriété affichés sur les sites « life style » et voyages, de bannières promotionnelles (direct response) mettant en vedette le Forfait Passion (3e nuit à moitié prix) et de blogues (campagne « Get the buzz from the Montréal Insiders ») sur le site de Tourisme Montréal ainsi que dans divers forums, réseaux sociaux et sites de communautés. L’ensemble des moyens mis en œuvre permet ainsi à la fois d’offrir aux consommateurs du contenu sur plusieurs sites Web mais aussi de les attirer sur le site Web de Tourisme Montréal pour y planifier leur vacances à Montréal.

Aux États-Unis, ce sont plus de 80 % des Américains qui utilisent Internet pour choisir leur future destination de voyage, tandis qu’au pays, ce sont 70 % des Canadiens*. Outre-Atlantique, de récentes études du marché français démontrent que 65 %** des consommateurs puisent leur information de voyage sur Internet et que 23 % y ont exclusivement recours pour réserver leur séjour. Au Royaume-Uni, Internet influence 90 % des indécis et 24 % réservent leur séjour en ligne***. Qui plus est, les consommateurs veulent désormais voir et connaître le produit avant d’acheter, et le Web 2.0 répond pleinement à leurs attentes puisqu’ils peuvent :

·        consulter les blogues pour partager l’expérience vécue par les autres voyageurs (60 % d’entre eux lisent les commentaires régulièrement);

·        visionner des vidéos de la destination;

·        trouver toute l’information sans délai et réserver immédiatement leur séjour (plus de 50 % se disent influencés par l’information qu’ils trouvent sur les sites Internet au moment de choisir leur destination).*

Cette nouvelle approche 100 % Web permet à Tourisme Montréal de maximiser les investissements en média et de minimiser les budgets de production, tout en lui permettant de contrôler l’optimisation de ses investissements.

Sources :
* SIMM 2007
** Forrester (année 2008)
*** PhoCusWright 2008

Fiche documentaire 2 : La campagne « Get the local buzz from Montreal Insiders »

Convaincre les touristes indécis que Montréal est leur prochaine destination de vacances en leur offrant un avant-goût de leur séjour à Montréal.: voilà l’objectif de la campagne « Get the local buzz from Montreal Insiders ». Axée sur la notoriété de la destination, cette dernière a pour but de faire découvrir aux futurs touristes le vrai visage de Montréal : une ville vivante, passionnée, effervescente et riche, tant culturellement que gastronomiquement.

Ce volet Web 2.0, qui s’adresse plus spécifiquement aux clientèles des marchés agrément des États-Unis et de l’Ontario, met en vedette cinq ambassadeurs montréalais, dont la mission est de partager avec les internautes, par le biais d’un blogue hébergé sur le site Web de Tourisme Montréal, leurs passions pour leurs champs de compétence, qui sont aussi les fers de lance de la métropole en matière d’attraits touristiques, à savoir :

·        les arts et la culture

·        la gastronomie

·        la vie nocturne

·        les sorties de filles

·        la vie gaie

Outre leur mission d’alimenter leurs chroniques respectives à raison de trois éditoriaux par semaine, les ambassadeurs devront également participer activement aux blogues et aux forums des sites « life style » et voyages ainsi qu’assurer une présence sur les différents réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, Flickr et YouTube.

Le recrutement des cinq ambassadeurs a été amorcé il y a deux mois. Les critères de sélection ont été établis en fonction des objectifs de la campagne, et les candidats devaient correspondre au profil suivant :

·        être Montréalais;

·        posséder une connaissance approfondie de Montréal et plus particulièrement du champ de compétence pour lequel il ou elle postulait;

·        avoir une excellente connaissance du Web et des réseaux sociaux et être membre d’un ou de plusieurs d’entre eux. Ce critère permettait en effet au comité de sélection de s’assurer que les candidats embrassaient les valeurs du Web 2.0, à savoir la transparence, l’humilité, l’honnêteté, l’authenticité, l’innovation, l’écoute et la crédibilité;

·        être de nature entrepreneuriale, notamment pour créer du contenu, générer l’intérêt des internautes et les inciter à voyager à Montréal ;

·        être un excellent rédacteur anglophone, puisque l’offensive cible les marchés états-unien et ontarien, doublé d’un communicateur hors pair;

Qui plus est, les cinq candidats, choisis au terme d’un rigoureux processus de sélection, incarnent le métissage culturel de la métropole.

Section arts et culture : Daviel Lazure Vieira

Profil : Rédacteur, critique, chroniqueur. Rédacteur en chef de nombreux journaux et magazines, parmi lesquels EnRoute et Urbania. Également collaborateur à la radio de Radio-Canada.

Sa vision des arts et de la culture… à la Montréal :

« Un savoureux cocktail culturel : une bonne dose d’héritage français sur des racines britanniques, le tout arrosé d’influences des quatre coins du globe. Nous sommes fiers de notre côté latin et résolument ouverts au monde. Montréal est une ville en permanente effervescence créative. Rien n’y est jamais coulé dans le béton, tout est en perpétuel mouvement. L’art n’y est pas réservé à une élite, il est accessible à tous. »

Section gastronomie : Katerine Rollet

Profil : Quinze années dans la peau d’une actrice.

Sa vision de la gastronomie… à la Montréal :

« Bien manger pour pas cher, n’importe où en ville. À Montréal, la gastronomie est vraiment pour toutes les bourses et nos produits sont d’une qualité incroyable ! Nous avons un héritage culinaire français richissime, mais nous savons faire preuve de créativité. Et c’est vraiment le fun de savoir que même par – 30, notre bar favori sera plein à craquer. Ça, ça fait vraiment passer l’hiver plus vite. »

Section vie gaie : Daniel Baylis

Profil : Bachelier en arts, avec une majeure en relations humaines. Blogueur, traducteur, journaliste et chroniqueur pour la presse écrite.

Sa vision de la vie gaie… à la Montréal :

« Un style unique. Montréal a un caractère résolument romantique, introuvable ailleurs; un mélange d’influences européennes et américaines. C’est tellement facile d’y être soi-même; qu’on soit à voile, à vapeur ou à n’importe quoi d’autre… on y est accepté pour ce qu’on EST. »

Section vie nocturne : Brendan Murphy

Profil : Diplômé en littérature anglaise et en création littéraire. Finissant en journalisme. Dix ans d’expérience comme chroniqueur musical et comme réviseur – imprimé et Web.

Sa vision de la vie nocturne… à la Montréal :
« L’une des meilleures villes au monde pour tout ce qui touche à la musique. À Montréal, mon côté « sociable dans l’âme » est comblé, car les gens aiment sortir et avoir du fun. L’atmosphère y est à la fois relax et hyper active. Une mégapole qui joue les petites villes – à moins que ce ne soit l’inverse ? »

Section sorties de filles : Tamy Emma Pepin

Profil : Diplômée en études culturelles et en radiotéléjournalisme. Journaliste pour la presse écrite et présentatrice télé et Web de plusieurs émissions d’affaires publiques.

Sa vision des sorties de filles… à la Montréal :

« Ce sont les Montréalais qui font de Montréal ce qu’elle est. Tout est dans l’attitude des gens, leur hospitalité, le mélange des genres et la diversité culturelle. Montréal est une ville hyper chaleureuse, mais pas étouffante. »

Dans le but d’assurer un contrôle de l’information diffusée, les propositions de contenus des ambassadeurs sont avalisées par l’agence Sid Lee, et les chroniques sont analysées par la direction des communications et de la publicité de Tourisme Montréal une fois la mise en ligne effectuée.