Le Labo Culinaire de la SAT fête son 1er anniversaire

Publié le 27 Novembre 2012 par .

Le Labo culinaire fêtait récemment son 1er anniversaire en grande pompe. Au menu : repas festif avec proches, adeptes et collègues, éclairage chaleureux, table de ping-pong et gâteau d’anniversaire…

Depuis un an, le Labo culinaire propose des mets extraordinaires dans une ambiance relax et branchée. Le menu change à toutes les 2-3 semaines et il est toujours élaboré à partir d’un thème  précis, par exemple, un voyage en France ou un bistro japonais. J’ai eu l’occasion de faire un brin de jasette avec Michelle Marek et Seth Gabrielse, les deux chefs surdoués du Labo culinaire, juste avant la grande célébration.

labo culinaire montrealComment c’était au début?
Michelle Marek : Nous avons fait le tour de l’espace de la cuisine un mois et demi avant l’ouverture. Tout était en construction et on planifiait en même temps. Mais, en fait, on a eu exactement ce qu’on a vu. Le même espace vide, entièrement vide.

SAT labo culinaire
Donc, quand vous avez commencé, vous n’aviez même pas de fourneaux?

Seth Gabrielse : Rien du tout, même pas des tables. On n’avait qu’un bout de scène qui venait d’en bas.
MM : On l’a couvert d’une nappe pour qu’il soit plus présentable.

anniversaire labo culinaire 2012Comment avez-vous fait pour cuisiner sans eau?
SG : On cuisinait chez moi puis Michelle et moi, on livrait tout ça en vélo.

SAT labo culinaire montrealÇa a pris combien de temps pour avoir de l’eau et des fourneaux?
SG : Quand on a ouvert officiellement – on a tenu plusieurs événements avant le lancement du Labo culinaire –, mais au moment de l’ouverture officielle, il y avait de l’eau dans le coin du bar (à quelques mètres) et on pouvait utiliser un tiers du frigo.

gateau anniversaire foodlab montrealY a-t-il un moment où tout est vraiment tombé en place?
MM : C’est une série de moments. On a vécu beaucoup de belles expériences. On est en train de construire quelque chose et on a continuellement la preuve que, oui, il nous reste plein de choses intéressantes à accomplir. Nos limites ne nous empêchent pas d’avancer, au contraire.
SG :
Il y a eu des moments, au début, où l’on regardait la cuisine et on se disait que 3 ou 4 techniciens qui travaillent ici pourraient tout défaire en environ une demi-heure, comme si rien n’avait jamais existé.
MM : C’est une sensation étrange.
SG : Maintenant, c’est bien; on voit que ça va devenir un lieu permanent. Pour moi aussi, ça a été une série d’événements, mais un des points tournants, c’est quand on a décidé d’y aller avec des menus thématiques et que la réaction a été très positive.

labo culinaire SAT anniversaireOn peut s’attendre encore à des thèmes pour votre 2e année?
SG : Je pense bien.
MM : Ce qui nous a fait paniquer au début, c’était de ne pas avoir d’orientation. C’est littéralement impossible de travailler comme ça. Il n’y avait pas d’orientation, donc nous nous sommes imposé une direction, pour pouvoir au moins structurer les menus, parce qu’autrement ça allait dans tous les sens. L’an prochain, nous avons envie de travailler davantage en collaboration, avec plus de festivals et d’événements de longue durée.

SAT Foodlab souper anniversaireDans vos rêves les plus fous, sans contrainte budgétaire, que voudriez-vous? Voudriez-vous cuisiner dans votre propre cuisine?
SG : Ce qu’on aimerait faire est ni fou ni exagéré : on adorerait créer un événement  avec des vétérans de Montréal, ceux qui sont des pionniers dans le domaine. Vous savez des gens comme James MacGuire, Joël Chapoulie, etc. Ce serait vraiment chouette de réunir certains de ces types et de préparer un repas avec eux.
MM : On a toujours voulu faire une grande soirée de danse sous le dôme, l’ouvrir et y tenir un événement repas-danse, mais pas de la danse techno, plutôt du genre ballroom. On veut toujours qu’il y ait un élément éducatif dans ce que nous faisons ici, et ce serait vraiment cool d’explorer en donnant d’autres ateliers, d’autres cours de cuisine, ou en accueillant ici des micro-ateliers. La demande existe et notre espace est neutre. Nous ne sommes ouverts que quatre soirs par semaine, nous sommes donc flexibles et l’espace n’est pas un problème.

Du 29 novembre au 2 décembre, un menu de Noël québécois (soupe aux pois, tourtière, cretons et plein de plats traditionnels au menu du Labo culinaire pendant la tenue du
SOUK@SAT) et, durant tout le mois de décembre, des menus fixes de style familial (des « grandes tablées ») seront proposés pour toutes vos fêtes de Noël. Ces menus changeront à chaque semaine.

 

INFORMATION

Le Labo culinaire, La Société des arts technologiques, 1201, bd Saint-Laurent, 3e étage.
du mardi au vendredi à compter de 17 h.

Texte traduit de l’anglais.

Plus d'articles

Découvrez votre Montréal

→ Choisissez vos intérêts
→ Vivez vos moments montréalais
→ Trouvez l'inspiration pour votre prochain séjour

Essayer l'expérience