« Come and See » des frères Chapman, une exposition choc entre humour et horreur

Publié le 12 Mai 2014 par .

chapman-come and seeJusqu’au 31 août, la DHC/ART Fondation pour l’art contemporain, vous invite dans l’univers irrévérencieux et choc de Jake et Dinos Chapman, deux frères artistes plasticiens britanniques. Abordant des thèmes universels de notre époque comme la moralité, la religion, le sexe, la mort, la philosophie, l’histoire de l’art et la société de consommation, cette exposition partagée entre les deux locaux de la DHC/ART dans le Vieux-Montréal, dévoile des œuvres perturbantes, provocantes, parfois difficilement supportables, mais empreintes d’un sens critique acharné. Plongé tête la première dans ce monde dérangeant, le spectateur est invité à se familiariser avec l’humour noir et le cynisme des frères Chapman à travers diverses installations, des films, des documentations, des peintures, des gravures, des dessins des sculptures et de la littérature.

chapman-hellOn reste littéralement scotché devant « The Sum of All Evil » (2012-2013), le plus récent volet de la série Hell, des diaporamas vertigineux, monumentaux et extrêmement précis présentés sous forme de maquettes sous verre. On y observe des paysages apocalyptiques dénonçant les dessous cauchemardesques de l’humanité comme le nazisme, la consommation déplorable symbolisée par les personnages McDonald, crucifiés çà et là sur ces champs de guerre sanglants et fourmillants de zombies, d’êtres monstrueux à plusieurs membres ou de dinosaures terrifiants donnant naissance à un torrent rouge d’êtres humains déshumanisés. Cerise sur le gâteau, ces scènes se déroulent sous l’œil morne, étonné ou indifférent de membres du Ku Klux Klan, mannequins à taille humaine effrayants, vêtus de leurs toges blanches, mais aussi de sandales ouvertes et de chaussettes arc-en-ciel. Un travail d’une précision et d’une horreur fascinante, presque obsessionnelle.

chapman-sculpturesOn y découvre aussi « The Chapman Family Collection » (2002), une parodie des présentations traditionnelles et des pratiques ethnographiques, représentée par des sculptures en bronze inspirées de l’univers McDonald, démontrant l’hypocrisie de la mondialisation, du colonialisme et de la commercialisation.

Come and See invite à se questionner sur les travers de l’humanité avec réflexion, humour à prendre au troisième degré (si ce n’est plus) et cynisme.

Époustouflant.

DÉTAILS

Come and See de Jake et Dinos Chapman, du 4 avril au 31 août à la DHC/ART.

Visitez Montréal tout en économisant jusqu’à 450 $ grâce au Forfait Passion.

Plus d'articles

Découvrez votre Montréal

→ Choisissez vos intérêts
→ Vivez vos moments montréalais
→ Trouvez l'inspiration pour votre prochain séjour

Essayer l'expérience