Quoi faire

Festival des Films du Monde (FFM)

Dates: 22 août 2013 au 2 Septembre 2013
Quoi: Cinéma

Chaque année, des films de plus de 70 pays, réalisés aussi bien par des cinéastes chevronnés que par des débutants, y sont présentés.

Articles reliés

Le Festival des films du monde de Montréal vous fait voyager

Publié le août 26, 2015 par .

La 39e édition du Festival des films du monde de Montréal encourage une fois de plus la diversité culturelle et propage l’art cinématographique de tous les continents dans les salles montréalaises, du 27 août au 7 septembre. Au programme, du cinéma de qualité, d’auteur et d’innovation, de la découverte de nouveaux talents et des rencontres entre les professionnels du cinéma du monde entier. Plus de 85 pays seront représentés en 2015, avec 36 premières mondiales. Que vous réserve la programmation francophone du festival? Petit guide.

Compétition mondiale
Parmi les 26 longs métrages en provenance de 31 pays qui sont en lice pour le Grand Prix des Amériques, allez voir :

Fou d’amour de Philippe Ramos (France)
Une comédie dramatique racontant l’histoire d’un homme guillotiné dont la tête au fond du panier nous conte son passé idéalisé.

Mes ennemis de Stéphane Géhami (Canada)
Ce film canadien raconte une histoire d’amour entre Cédric, 23 ans, et Isabelle, 76 ans, deux enragés, tous les deux poètes et désinvoltes, fous l’un de l’autre.

Compétition des premières œuvres

Orage de Fabrice Camoin (France)
Une sombre histoire où Maria et sa famille se retrouvent bloquées sur la route des vacances à cause d’un violent orage, à la frontière espagnole. La police recherche un homme qui vient de tuer sa femme et son amant. En pleine nuit, Maria se retrouve face au meurtrier et, croyant échapper à ses propres démons, décide de s’enfuir avec lui.

 

En clôture du festival

La Brabançonne de Vincent Bal (Belgique, Luxembourg)
Une comédie musicale romantique, 50 % wallonne, 50 % flamande : 100 % belge. L’harmonie flamande Sainte-Cécile et l’harmonie wallonne En Avant sont toutes les deux sélectionnées pour représenter la Belgique à la grande finale européenne. Le soliste de Sainte-Cécile s’éteint brusquement sur le podium et Elke, fille du chef d’orchestre flamand, décide de sauver la finale en se payant les services d’Hugues, l’excellent trompettiste de leur concurrent wallon.

Hors concours
Vingt-quatre films de cinéastes confirmés issus d’une vingtaine de pays sont au programme. « Consacrée à des films d’auteurs reconnus, cette sélection propose des films de réalisateurs célèbres dont les œuvres sont parmi les plus marquantes du cinéma mondial », a déclaré Serge Losique. Parmi les films francophones, on retrouve :

Le dernier loup de Jean-Jacques Annaud (France – Chine)
Chen Zhen, un jeune étudiant originaire de Pékin, est envoyé en Mongolie intérieure afin d’éduquer une tribu de bergers nomades. Il y fait la connaissance de la créature la plus crainte et vénérée des steppes, le loup.

Simon d’Éric Martin et Emmanuel Caussé (France)
Un adolescent de 17 ans a le cancer, mais souhaite laisser une trace avant de tirer sa révérence.

Et aussi…
Découvrez toute la programmation en vous plongeant notamment dans la section Regards sur les cinémas du monde et dans une belle sélection de courts-métrages internationaux dans les volets Compétition officielle, Documentaires sur les cinémas du monde et Regards sur les cinémas du monde. Un très beau dynamisme chez les jeunes cinéastes.

Vive le grand écran!

Plus d'articles

Découvrez votre Montréal

→ Choisissez vos intérêts
→ Vivez vos moments montréalais
→ Trouvez l'inspiration pour votre prochain séjour

Essayer l'expérience