Quoi faire

MUTEK, Festival international

Dates: 27 Mai 2015 au 31 Mai 2015
Quoi: Création actuelle, Événements & Festivals

Présente les formes émergentes de la musique électronique et les créations sonores à l’ère des nouvelles technologies.

Articles reliés

Le Montréal de… Daniel Iregui

Publié le Mars 10, 2015 par .

Directeur de la création et fondateur d’Iregular, Daniel Iregui est de ceux qui façonnent le riche paysage artistique de Montréal. Ensemble, Daniel et ses collègues, François Loubert-Hudon et David Surprenant, fusionnent technologies et design, créant d’audacieuses expériences publiques immersives qui font le tour du globe. Leur prochaine création sera au cœur du lancement du Printemps numérique, au Musée d’art contemporain de Montréal (MAC). Voici le Montréal de Daniel Iregui.

Daniel_Iregui

Emploi : Directeur de la création et fondateur d’Iregular

Passe-temps favori : Mon studio comprend un espace pour jouer de la musique, et je m’y retrouve souvent avec des amis. Les gens qui viennent ne sont jamais les mêmes, alors c’est comme si j’avais un groupe sans nom et sans albums. J’adore Mutek, et lorsque nous jouons autour du festival, nos séances sont toujours très inspirées.

Depuis combien de temps êtes-vous un Montréalais? Depuis neuf ans. Je suis originaire de Colombie, mais j’ai déménagé à Toronto pour finir mes études. J’y ai habité pendant trois ans, mais je m’y suis toujours senti comme un immigrant. Chaque fois que je venais à Montréal, c’était une tout autre histoire. Je me sentais chez moi. C’était très étrange et c’est difficile pour moi d’en expliquer le pourquoi. Je suis vraiment tombé amoureux de Montréal et aussitôt que j’ai pu y déménager, je l’ai fait.

Control_no_Control

Quelle est la chose la plus cool que vous ayez faite à date cette année? Il y a des années dans le passé où je n’aurais pas pu parler de grand-chose en février, mais l’année 2015 est déjà très occupée et elle a démarré à 100 miles à l’heure! En janvier, j’étais à Londres pour mettre en place une installation intitulée Control No Control. Nous l’avions créée au départ pour Igloofest, mais elle nous a permis de voyager partout dans le monde. La semaine dernière, nous étions à Mexico pour présenter la même installation, mais elle paraissait complètement différente dans son nouveau contexte. Elle a été présentée à l’extérieur du Palacio de Bellas Artes, un des édifices les plus magnifiques à Mexico.

Quel prochain grand coup planifiez-vous? Notre travail a rarement été présenté dans les musées, donc pour le Printemps numérique, nous allons réaliser une installation interactive intitulée SUN qui sera exposée dans l’atrium du MAC. C’est une œuvre interactive et immersive, mais je ne vous en dis pas plus! Vous devrez aller la voir. L’esthétique est typique de la plupart de nos créations — minimaliste, géométrique, numérique — et c’est une installation éphémère d’une journée, créée pour le lancement du festival.

Parc-Jean-Drapeau_Concert

Quel est votre plus beau souvenir montréalais? Je me souviens d’une fois où Radiohead jouait au parc Jean-Drapeau. Ils étaient en tournée pour promouvoir l’album In Rainbows, et soudainement, en plein milieu du concert, un arc-en-ciel est apparu. Thom Yorke riait et ne semblait pas en croire ses yeux.

Votre resto montréalais favori? Il y en a tellement. Je suis un habitué de La Buvette chez Simone, j’aime bien y aller pour manger, c’est toujours délicieux. Je commande toujours les croquettes de poisson. Pour la cuisine japonaise, j’adore Big in Japan sur Saint-Laurent, et pour les mets vietnamiens, le meilleur resto, Milani, est à trois coins de rue de mon bureau; les prix sont dérisoires et c’est un vrai petit bijou de Montréal. C’est un endroit formidable où j’ai pris de grandes décisions et tenu beaucoup de réunions importantes, donc j’ai beaucoup d’associations positives avec l’endroit.

Restaurant_Manitoba

Où allez-vous prendre un verre entre amis? Tout près de chez moi, il y a le Big in Japan Bar et je vais aussi au Sparrow dans le Mile-End. L’autre jour, j’ai essayé le Manitoba, dans le Mile-Ex et les cocktails étaient délicieux; je recommande fortement leur bloody Caesar.

Quelle est LA chose qu’un visiteur à Montréal ne peut simplement pas manquer?

Je dis toujours aux gens de ne pas manquer le Piknic Électronik. C’est vraiment une expérience incroyable que d’être là sous la sculpture de Calder. En hiver, je leur dis d’aller à Igloofest. J’aime beaucoup ces grands projets autour de la musique qui sont issus de Montréal; c’est ce genre d’événement que vous ne retrouverez nulle part ailleurs.

SweetDeal-Hiver15-FR

Plus d'articles

Découvrez votre Montréal

→ Choisissez vos intérêts
→ Vivez vos moments montréalais
→ Trouvez l'inspiration pour votre prochain séjour

Essayer l'expérience