GUIDE VIVEZ MONTRÉAL SPÉCIAL MODE 2012

Publié le 20 Septembre 2012 par .

Si la thérapie par le magasinage fait partie des choses que vous voulez faire à Montréal, lisez ce qui suit!

Les grands noms : Dirigez-vous d’abord chez Holt Renfrew dont la vice-présidente Mode, Barbara Atkin, assiste aux plus grands défilés partout dans le monde pour choisir les créations des meilleurs designers : Alexander Wang, Marc by Marc Jacobs, Armani, etc. Sous le toit de la grande maison de la rue Sherbrooke se trouvent aussi les boutiques Prada et Gucci, de véritables petits écrins de beauté et de style. Je vous emmène ensuite à La Maison Ogilvy. Vous y trouverez  les plus grandes marques de luxe comme Burberry, Aquascutum et Gérard Darel, un comptoir coquet réservé aux accessoires de Michael Kors et un rayon entier consacré à Louis Vuitton. Holt Renfrew et Ogilvy ont aussi des comptoirs de produits de beauté hors pair comme Chanel, M.A.C., Bobbi Brown – ah! Bobbi Brown – pour n’en nommer que quelques-uns.

Je vous propose ensuite de partir à la découverte d’autres boutiques plus discrètes, voire confidentielles que l’on retrouve un peu partout dans la ville : Les Créateurs, Henriette L., Reborn (toutes à la fine pointe – que l’on pense à JPG, Watanabe, Owens et Demeulemeester) ou encore SSENSE, TNT et Stylexchange pour une ambiance plus débridée. Si vous êtes à la recherche de quelques collections d’avant-garde, je vous propose Quai 417 où vous trouverez UNTTLD, l’étoile montante de la mode montréalaise.

Des créateurs d’ici : Montréal est un terreau propice à la création de mode. En tête de liste : Philippe Dubuc et Barilà, dont les créations sont vendues à La Maison Simons (allez au deuxième étage) située au centre-ville, rue Sainte-Catherine. D’autres grands noms de la mode montréalaise ont pignon sur rue. J’ai un faible pour Marie Saint Pierre, Helmer et Denis Gagnon (qui fait aussi place aux robes de soirée de la très prometteuse Anastasia Lomonova et aux magistrales créations crochetées de LYN). Mon amie Renata Morales, qui crée de petites merveilles pour le groupe montréalais Arcade Fire, possède un atelier tout près de chez Denis Gagnon, mais il faut prendre rendez-vous.

Harricana-Montreal

La créatrice Iris Setlakwe a aussi ouvert sa propre boutique, rue Laurier Ouest, pour les femmes au style plus classique. Devenu une véritable icône de la mode québécoise, Harricana crée des accessoires en fourrure recyclée. Qui n’a pas vu son casque « aviateur » l’hiver à Montréal? Son grand atelier-boutique présente également les créations de Melissa Nepton et de Valérie Dumaine.

Plus accessible et destiné aux plus jeunes passionnées de la mode, Bodybag est situé un peu à l’écart du centre-ville, mais, c’est une bonne chose puisque pour vous y rendre, vous devrez passer par les friperies dont je vous parle plus loin. Voici en prime quelques-unes de mes boutiques préférées : Les Étoffes, Unicorn (où je trouve une de mes marques chouchou, Travis Taddeo), Une île en Amérique et Delano.

ERA-vintage-montreal

Des trésors de friperies : Les branchés de Montréal ne seraient pas ce qu’ils sont sans les friperies. Le Plateau et le Mile-End regorgent de ces magasins où des vêtements d’une autre époque attendent que vous leur donniez une nouvelle vie. Voici une carte des friperies à la mode. Si vous êtes plutôt une pure et dure, vous ne voudrez pas manquer Little Shop dans Parc-Extension, E.R.A. Vintage dans la Petite Bourgogne ou Sharyn Scott à Westmount, où il n’est pas rare de trouver un Chanel ou un Armani.

Où magasiner : Pour une séance de magasinage plus traditionnelle, la ville souterraine s’impose : un véritable univers accessible par métro et parfait pour les journées froides, pluvieuses ou humides. La plupart des galeries marchandes affichent les marques que nos amis américains reconnaissent sans peine, mais avec en prime la touche bien montréalaise des Jacob, BedoLa Vie en Rose, Dynamite et Garage, dont les sièges sociaux sont situés à Montréal. Et si vous êtes une fanatique de chaussures branchées et d’accessoires au top de la mode, courez chez Aldo, une véritable référence montréalaise!

Ceux qui préfèrent déambuler à l’extérieur choisiront l’avenue Greene, la rue Crescent (au nord du boulevard De Maisonneuve), , le boulevard Saint-Laurent (entre les rues Sherbrooke et Prince-Arthur, dans le secteur des boîtes de nuit), la rue Laurier Ouest et la rue Saint-Paul ou chercheront les aubaines rue Chabanel où les fabricants ouvrent leurs portes au public les fins de semaine.

S’il fait beau, pourquoi ne pas arpenter la rue Saint-Denis pour son ambiance quartier latin, ses jolies boutiques situées dans des maisons centenaires ou encore la rue Sainte-Catherine, comme je le disais plus tôt. La Sainte-Cath, comme on l’appelle affectueusement ici, est après tout notre haut lieu de la consommation. Vous y trouverez les géants Apple, Adidas, The Gap, Lululemon, Guess, Sephora, Armani Exchange et Browns, mon magasin de chaussures préféré (après Aldo et Locale).

Événements mode : Deux fois par année, les chasseurs d’aubaines retroussent leurs manches pour affronter La Grande Braderie de Mode québécoise. Créateurs, petits et grands, y vendent leurs collections de l’année précédente à des prix incroyables. Si la Semaine de la mode vous intéresse vous serez heureux d’apprendre que certains défilés sont ouverts au public. Cliquez ici pour plus d’information.

fashion-montreal-magazinage

À la fin du mois d‘août, en plein cœur de l’avenue McGill College, le Festival Mode & Design Montréal offre au grand public les défilés des créateurs d’ici, les collections des détaillants (que l’on trouve en magasin) et pour ceux qui ont de l’énergie, un rallye shopping. À ne pas manquer.

Texte traduit de l’anglais.

Plus d'articles

Découvrez votre Montréal

→ Choisissez vos intérêts
→ Vivez vos moments montréalais
→ Trouvez l'inspiration pour votre prochain séjour

Essayer l'expérience