Le Musée d’art contemporain de Montréal fête ses 50 ans!

Publié le 21 Juillet 2014 par .

Pour fêter son 50e anniversaire, le Musée d’art contemporain de Montréal présente trois nouvelles expositions : La Beauté du geste, 200 œuvres iconiques de la Collection permanente offertes en don au MAC depuis sa fondation; le travail de l’artiste australienne Angelica Mesiti; et Pulse Room, une vaste installation interactive de Rafael Lozano-Hemmer qui capte les battements de cœur des participants et les traduit en impulsions lumineuses. Jusqu’au 7 septembre, laissez-vous éblouir!

TM-Spencer TunickGrâce à l’initiative d’une quarantaine d’artistes, de dix collectionneurs, de trois galeries et d’une fondation : le MAC a vu le jour en 1964. Ce don initial d’une centaine d’œuvres s’est développé puisque la Collection du MAC compte aujourd’hui 3500 œuvres (sur un total de 7800 répertoriées) qui ont été gracieusement offertes par plus de 800 donateurs. L’exposition La Beauté du geste illustre justement et doublement deux beaux gestes : celui de la donation et celui de la création. Elle met en lumière les nombreux liens qui existent entre sa sélection et les grands mouvements qui ont traversé l’art au cours des récentes décennies. Dans cinq salles, dans le Jardin de sculptures et sur le toit se côtoient, entre autres, les œuvres de Charles Daudelin, Paul-Émile Borduas, Alfred Pellan, Jean-Paul Riopelle; de David Altmejd, Nicolas Baier, Geneviève Cadieux, Pierre Dorion, Betty Goodwin, Pascal Grandmaison, Kent Monkman, Irene F. Whittome; de Louise Bourgeois, Anselm Kiefer, Nam June Paik, Giuseppe Penone, Antoni Tàpies ou encore Laurent Grasso.

citizens band angelica mesiti mac montrealL’artiste australienne Angelica Mesiti présente sa première exposition individuelle en Amérique du Nord avec deux œuvres sur le thème de la musique. L’installation vidéo Citizens Band (2012) évoque la culture musicale de quatre immigrés, deux en Australie et deux en France, et se révèle comme une ode aux personnes qui, malgré l’exil, savent non seulement conserver des liens avec leurs cultures, mais aussi la partager. La projection vidéo filmée à la verticale Prepared Piano for Movers (Haussmann) (2012) montre deux déménageurs, chargés d’un piano, en train de gravir l’escalier en spirale d’un immeuble parisien. Le résultat évoque une partition avant-gardiste : les cordes du piano sont ébranlées de telle sorte que l’instrument balloté produit des sons dissonants et percussifs. Un bel hommage au savoir-faire des ouvriers du quotidien.

Pulse Room MAC MontrealEnfin, Pulse Room de l’artiste mexicain Rafael Lozano-Hemmer, chef-d’œuvre de l’art interactif créé en 2006 et présenté à la Biennale de Venise en 2007 est une gigantesque installation captant les battements de cœur des participants. Ils sont ensuite saisis par un système informatique puis transmis sous forme d’impulsions lumineuses dans quelques 300 ampoules suspendues au plafond. Une expérience électronique minimaliste, à la croisée de l’architecture, de la sculpture et de la performance. Magique!

DÉTAILS

Les 50 ans du MAC, du 18 juin au 7 septembre 2014.

Crédits photo : 

Spencer Tunick, Montréal 2 (Musée d’art contemporain de Montréal), 2001. Épreuve à développement chromogène scellée entre deux plexiglas, 1/6, 179.8 x 226.5 cm / Don de madame / Sandra Grant et de monsieur Gilles Marchand / Collection Musée d’art contemporain de Montréal / Photo : Richard-Max Tremblay. 

Rafael Lozano-Hemmer, Pulse Room, 2014 au Musée d’art contemporain de Montréal. Performance de l’artiste lors de la Nocturne 50e anniversaire du Musée le vendredi, 20 juin 2014. Photo : Karel Chladek.

Angelica Mesiti, Citizens Band, 2014 au Musée d’art contemporain de Montréal Photo : Karel Chladek.

Visitez Montréal tout en économisant jusqu’à 450 $ grâce au Forfait Passion.

Plus d'articles

Découvrez votre Montréal

→ Choisissez vos intérêts
→ Vivez vos moments montréalais
→ Trouvez l'inspiration pour votre prochain séjour

Essayer l'expérience