RIDM 2013 : un festival de documentaires sur le monde

Publié le 6 Novembre 2013 par .

Depuis 1998, le Festival des Rencontres Internationales du documentaire de Montréal (RIDM) présente une sélection des meilleurs documentaires de l’année, nationaux et internationaux. Cette année, 135 films provenant de plus de 40 pays se concentreront sur des thématiques sociales, politiques et environnementales, le tout filmé de façon artistique et indépendante. En plus des projections, le festival propose des activités parallèles avec une centaine d’invités d’ici et d’ailleurs qui partageront avec vous des leçons de cinéma, des tables rondes, des installations interactives et des discussions thématiques. Décryptage de cette 16e édition qui se tiendra du 13 au 24 novembre 2013.

Le festival s’ouvrira avec The Square (Al midan) de la cinéaste égyptienne Jehane Noujaim qui de son œil affuté, relate les événements des deux dernières années en Égypte. En clôture, Fermières de la québécoise Annie St-Pierre vous fera découvrir tout en humour et poésie les Cercles des Fermières du Québec.

{Compétition officielle} Douze longs métrages internationaux sont en compétition pour le Grand prix de la compétition internationale longs métrages, le Prix Image et le Prix Montage. Parmi eux, on retient particulièrement E agora? Lembra-me (Portugal) de Joaquim Pinto (Prix spécial du jury et Prix FIPRESCI à Locarno) qui explore la maladie et la valeur de la vie et Haricots rouges (France, Algérie) de Narimane Mari, un film totalement inclassable (triplement primé au FID Marseille). On plonge ensuite dans le centre historique de Mexico avec Calle López (Mexique) de Gerardo Barroso Alcala et Lisa Tillinger et on vit de grandes histoires d’amour avec American Vagabond (Finlande, Danemark) de Susanna Helke qui traite de l’amour homosexuel ou encore Fifi hurle de joie (France, Etats-Unis) de Mitra Farahani qui dépeint une relation entre une réalisatrice et un vieux peintre Iranien.

En compétition nationale (films du Québec et du Canada), on passe du portrait intime au documentaire politique en navigant par l’essai, l’expérimental, le film de musique et le docu-fiction. On va voir À jamais, pour toujours (Québec) d’Alexandra Sicotte-Lévesque, une magnifique introspection dans le Soudan actuel, Alex marche à l’amour (Québec) de Dominic Leclerc, le voyage d’un poète sur 760 km le long des routes de l’Abitibi-Témiscamingue et d’une partie du nord-est ontarien et Come worry with us (Québec) d’Helene Klodawsky, la lutte économique permanente d’un groupe de musiciens montréalais. À noter aussi, la compétition courts métrages (11 films) et moyens métrages (9 films).

{Panorama} Les Présentations spéciales proposées par L’ONF dévoilent une sélection des nouveaux films des grands documentaristes comme At Berkeley (États-Unis) de Frederick Wiseman, l’histoire de la célèbre université américaine, La maison de la radio (France) de Nicolas Philibert, dans les coulisses de Radio-France, Salma (Inde, Royaume-Uni) de Kim Longinotto, un très beau portrait d’une célèbre poète tamoule en collaboration avec Amnistie internationale ou The Crash Reel de Lucy Walker, une virée dans l’industrie des sports extrêmes.

La série Horizons dépose un regard sur les bouleversements du monde et les événements planétaires. On embarque avec un groupe de jeunes réfugiés palestiniens en Syrie dans Les Chebabs de Yarmouk (France) d’Axel Salvatori-Sinz, on observe le portrait d’une génération qui ne pense qu’à fuir son pays dans Mirage à l’italienne (France) d’Alessandra Celesia et on porte un regard lucide sur les relations entre autochtones et non autochtones au Québec avec Québékoisie (Québec) d’Olivier Higgins.

Pour les amateurs de documentaires éclatés, la section Contre-courant est pour vous. Phénomène du roller derby à Montréal avec Derby Crazy Love (Canada) de Maya Gallus ou amours adultères d’un couple américain des années 1960 qui enregistrait ses échanges les plus intimes dans Suitcase of Love and Shame (États-Unis) de Jane Gillooly, la diversité est de mise.

Le volet Territoires expose le rapport de l’homme à l’environnement. On retient particulièrement Bidonville (Québec) de Jean-Nicolas Orhon, Cloudy Mountains (Chine) de Zhu Yu, documentaire sur des ouvriers travaillant dans des mines d’amiante, Unter Menschen (Allemagne, Autriche), sur des chimpanzés ayant servi de cobayes à la recherche contre le sida, et Expedition to the End of the World (Danemark) qui nous emmène aux confins du Pôle Nord.

Beat Dox, nouveau pan des RIDM, met à l’honneur les documentaires musicaux. On pourra y découvrir par exemple My Prairie Home (Canada) de Chelsea McMullan, l’histoire de Rae Spoon, chanteuse électro-country transgenre en provenance des Prairies canadiennes ou The Punk Singer (Etats-Unis) de Sini Anderson qui dépeint Kathleen Hanna, icône féministe et chanteuse des groupes punk Bikini Kill et Le Tigre. À noter que le passeport Beat Dox permet pour 30 $ de voir les 5 films de la section.

Enfin, Docs 2.0, section transmédia, présentent entre autres, I Love Your Work (Etats-Unis) de Jonathan Harris, un webdoc sur les coulisses de la pornographie lesbienne et plusieurs documentaires interactifs.

RIDM activites et soirees{Activités durant les RIDM} 20 concerts gratuits se dérouleront au Quartier général du festival (3450, rue Saint-Urbain) avec des partenaires pointus tels que M pour Montréal, POP Montréal et Suoni Per Il Popolo.

RIDM installation interactiveDécouvrez aussi une installation interactive en collaboration avec le Quartier des spectacles : « les pédaliers à images », quatre modules formés suivant les lettres R-I-D-M et munis de six dispositifs de pédaliers permettant d’activer la projection de courts films sur grand écran et en plein air. Rendez-vous devant le métro Saint-Laurent, au carrefour des rues Saint-Laurent et de Maisonneuve du 8 au 24 novembre, dès la tombée de la nuit, pour une expérience ludique, collaborative et artistique.

Discussions RIDM 2013En parallèle des projections de films, de nombreuses discussions seront organisées : dialogue entre Marcel Ophuls et John Friedman, décryptage du Sensory Ethnography Lab, centre de recherche d’Harvard, débat sur la conception sonore et l’utilisation des archives audiovisuelles, rencontres avec des cinéastes, et bien d’autres activités.

DÉTAILS

RIDM, du 13 au 24 novembre au Cinéma du Parc, Cinéma Excentris, Cinémathèque québécoise et à l’Université Concordia.

Visitez Montréal tout en économisant jusqu’à 500 $ grâce au Forfait Passion.

Plus d'articles

Découvrez votre Montréal

→ Choisissez vos intérêts
→ Vivez vos moments montréalais
→ Trouvez l'inspiration pour votre prochain séjour

Essayer l'expérience