Un moment avec… David Schmidt de la taqueria Maïs dans le Mile-End

Publié le 21 Janvier 2013 par .

Lundi, 15h30. J’ai donné rendez-vous à David Schmidt dans son tout nouveau restaurant du Mile-End: la taqueria Maïs, nouveau lieu de prédilection des aficionados de tacos typiquement mexicains. Je vous propose aujourd’hui de passer un moment avec lui, de vous plonger au cœur de son parcours et de sa vision du paysage culinaire montréalais. Une rencontre simple et sincère, à l’image de Montréal.

David est de ceux qui ont tout appris sur le terrain. Après avoir fait ses armes à la Distillerie, il ouvre en 2009 le Chien Fumant avec quelques amis, un restaurant convivial où les portions sont généreuses et ultra goûteuses. C’est un succès! En 2011, après avoir revendu ses parts, il devient gérant au Sparrow et chez Magpie, deux institutions du Mile-End qu’on ne présente plus.

Taqueria Mais Montreal - Photo Julia Milz2012 est l’année de la consécration. Il ouvre en février le café Sardine, un adorable petit café restaurant où l’on sert des tapas fines et où l’on concocte à l’heure du goûter de divins beignets maison. En décembre, c’est au tour de Maïs de prendre vie sur le boulevard Saint-Laurent… et il connait déjà un franc succès.

Tacos Mais Mile End - Photo Julia MilzTourisme Montréal: Parle-nous de Maïs. Comment le concept est-il né?
David Schmidt: Maïs est avant tout un espace de retrouvailles et de découvertes, où l’on mange bien et pas cher. La convivialité est le mot clé de notre taqueria. Tu viens chez nous dans un esprit de partage, pour passer une bonne soirée dans une ambiance maison de plage début 1900, attablé à une grande table commune et tu entames la discussion avec ton serveur ou la personne à côté de toi.

Restaurant Mais - Gilbert MacNutt et William CodyPlus sérieusement (mais néanmoins important) Maïs c’est aussi une histoire de rencontres professionnelles fortes et amicales qui roulent depuis un bout. J’ai ouvert ce restaurant avec Peter Popovic (propriétaire du Sparrow et du Magpie) – avec lequel j’ai aussi fondé le café Sardine – les chefs William Cody, Gilbert MacNutt et le sous-chef Julio Guajardo, qui nous apportent la touche de chaleur mexicaine et le twist montréalais dont nos tacos ont besoin.

Mais Tacos Montreal - Photo Julia MilzTM: Comment décrirais-tu tes tacos?
DS: Traditionnels avec une touche d’inédit. Ce sont des tacos typiquement mexicains, avec une vraie bonne galette de maïs et des ingrédients frais provenant des fournisseurs locaux. On essaye d’être le plus possible dans la mouvance locavore. Par exemple, nous cuisinons du porc Berkshire, que l’on découpe et préparons nous-même.

Tacos Mais Montreal Mile End - Photo Julia MilzEt puis on s’amuse après! On joue avec les saveurs, les textures, les mélanges. Ce sont des tacos savoureusement artistiques, fins et accessibles qui sortent de notre cuisine! Et bien sûr on propose des options sans gluten et végétariennes.

La Michelada Restaurant Mais MontrealTM: LE cocktail qu’on doit boire chez Maïs?
DS: Un cocktail typiquement mexicain: la Michelada, à base de bière Dos Equis et d’un bloody césar revisité. Frais et revigorant!

Tacos Mais Montreal - Photo Julia MilzTM: Ta vision du Montréal culinaire?
DS: Montréal est une ville d’opportunités extraordinaires. Elle invite à la créativité, au dépassement de limites, au développement de communautés culturelles, gastronomiques et artistiques. On voit clairement l’émergence des nouvelles générations dans le domaine culinaire. Ce sont des jeunes dynamiques, qui ont un véritable amour de la cuisine bien faite et un respect évident pour les produits. Les vieilles institutions sont encore très présentes selon moi mais Montréal a beaucoup de place et offre de multiples choix. Il faut du courage et s’accrocher pour ouvrir un resto, mais si l’on connait son marché, son quartier et ses voisins il y a moyen de se faire un nom! Le mélange culturel est hyper intéressant, l’influence européenne forte, les gens sont intenses et respirent la joie de vivre, la ville est facile d’approche et mon taux d’adrénaline et de passion n’est jamais retombé. Montréal est ouverte et accessible mais ne se calme jamais, c’est ce que j’aime de cette ville.

restaurant kazu montrealTM: Tes lieux montréalais de prédilection
DS: Je suis un accro de Kazu. J’adore aussi aller dans le quartier chinois vers les 2h du matin, lorsque l’équipe a terminé sa journée. On s’assoit au resto Beijing et on commande hors menu. Tout ce qu’on ne peut pas lire ni voir, on le prend! Ça donne des surprises assez incroyables, le tout bien arrosé de bière Tsingtao… C’est mon Montréal à moi: du travail toute la journée et de l’inédit au milieu de la nuit.

TM: Une idée pour ton prochain resto?
DS: L’Espagne vient de plus en plus me titiller l’esprit… On s’en reparle bientôt!

TM: Un dernier scoop?
DS: rien n’est encore validé, mais cet été, j’ai l’intention de créer un événement dans le Mile-End où l’on montrerait le cycle de vie d’un produit, de son état brut à son état préparé. Une bonne façon de présenter le duo fournisseur / restaurateur, de les réunir et de consommer local dans un souci de respect de l’ingrédient. Je vous en dirai plus dans quelques mois!

 

INFORMATIONS

Restaurant Maïs, 5439 boulevard Saint-Laurent, 514 507-7740

Heures d’ouverture:
de 11h30 à 14h du mardi au vendredi
de 17h à 23h mardi et mercredi
de 17h à minuit du jeudi au samedi
fermé dimanche et lundi

Argent comptant seulement et pas de partage de factures.

Crédits photos: Patrick Cormier, Julia Milz, Restaurant Kazu

Plus d'articles

Découvrez votre Montréal

→ Choisissez vos intérêts
→ Vivez vos moments montréalais
→ Trouvez l'inspiration pour votre prochain séjour

Essayer l'expérience