Search
Open menu Open menu

© 


Six mesures vertes pour la jetée internationale de l’aéroport Montréal-Trudeau

Posté le | → Laisser un commentaire

ADMTL zone US  2009

Le trafic aérien international sortant et entrant a bondi considérablement dans les dernières années à Montréal, grâce à l’ajout de nouvelles liaisons et à l’arrivée de nouvelles compagnies aériennes. L’aéroport Montréal-Trudeau (YUL) garde la cadence et profite de cette croissance pour agrandir ses installations et améliorer l’expérience client des voyageurs qui transigent par ce centre névralgique international.

Le projet d’agrandissement de la jetée internationale fait partie d’un programme majeur d’amélioration des infrastructures. En phase avec la vision d’Aéroports de Montréal (ADM) et faisant écho aux volontés de la Ville de mettre de l’avant le développement durable, la nouvelle jetée présente six mesures environnementales clés, ce qui devrait permettre à Montréal-Trudeau de recevoir une première certification LEED.

1. Une toiture blanche pour contrer les îlots de chaleur

White_roof_705px

L’environnement d’un aéroport pose des défis de design uniques : pour des raisons d’opérations et de sécurité, toutes les aires au sol doivent être couvertes de surfaces dures (béton, asphalte) et aucun arbre ou végétation n’y est permis. Cela crée un effet d’îlot de chaleur, où les matériaux absorbent la chaleur du soleil avant de la restituer dans l’environnement. Pour contrer cet effet, les concepteurs ont opté pour une toiture blanche : la membrane thermosoudée contient des granules blancs hautement réfléchissants qui font rebondir la chaleur plutôt que de l’absorber.

2.Économie d’eau

water_conservation_705px

Les blocs sanitaires de la nouvelle jetée sont munis d’équipements à faible débit, ce qui permettra d’économiser annuellement plus de 5 millions de litres d’eau (l’équivalent de 50 piscines olympiques). Réduire la consommation d’eau potable dans les bâtiments a un impact significatif sur tout l’écosystème : on puise ainsi moins d’eau des rivières et des lacs, et on réduit les émissions de gaz à effet de serre et l’utilisation de produits chimiques dans les installations de traitement des eaux.

3. Économie d’énergie

energy_conservation_705px

Les stratégies de récupération de la chaleur mises de l’avant par ADM incluent une enveloppe de bâtiment performante et de systèmes mécaniques efficaces, un éclairage DEL dans tous les espaces publics, des trottoirs roulants et des escaliers mobiles à vitesse variable (en mode économie d’énergie), des détecteurs de luminosité pour contrôler le fonctionnement de l’éclairage artificiel, ainsi que des stores motorisés pour optimiser l’apport de lumière naturelle et réduire les gains de chaleur qui résultent de la pénétration des rayons du soleil. Un contrat de deux ans prévoit aussi une alimentation produite par des sources d’énergie renouvelables (éolienne, solaire).

4. Gestion des matières résiduelles

waste management_705px

Le programme de gestion des matières résiduelles mis en place pendant la construction de la jetée a permis de détourner environ 95 % des déchets des sites d’enfouissement. ADM a aussi lancé un programme de recyclage et de compostage pour la gestion des matières résiduelles de l’ensemble du bâtiment. Des bacs ont été placés à des endroits stratégiques afin de rendre la tâche plus facile aux voyageurs et au personnel de l’aéroport.

5. Choix de matériaux

Choice_of_materials_705px

Autant que possible, les concepteurs ont choisi des matériaux recyclés et locaux et du bois certifié FSC. Des structures d’acier et de gypse aux cloisons des toilettes, en passant par les revêtements de sol, 14 % des matériaux ont du contenu recyclé. De plus, 26 % des matériaux proviennent de sources locales. Afin d’assurer la vitalité à long terme des écosystèmes forestiers, 71 % des matériaux et produits à base de bois répondent aux critères du Forest Stewardship Council (FSC). 

6. Qualité de l’air

Air_quality_705px

La qualité de l’air a été prise très au sérieux tout au long du processus de construction. Tous les adhésifs, produits d’étanchéité, peintures, enduits et revêtements de sol ont été choisi parce qu’ils respectaient les limites de teneur en COV (composés organiques volatils). Dans la même veine, aucun des produits de bois composite et produits à base de fibres agricoles ne contiennent de résine d’urée formaldéhyde ajoutée. La qualité de l’air avant l’ouverture des lieux a été maximisée par une ventilation avec 100 % d’air extérieur pendant plusieurs jours. Et, bien sûr, Montréal-Trudeau est un environnement sans fumée depuis plus d’une décennie.

Photos et visuels © Aéroports de Montréal

À lire également : options de transport vers et depuis l’aéroport de Montréal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Développement Économique Canada - Canda Economic Development Explorez sans fin - Canada - keep exploring Québec original Montréal
Air Canada Casino de Montréal Aéroport de Montréal VIA Rail Canada